Webvitrine ou la pub invisible…

Mobilité

La start-up française Webvitrine permet de créer sa boutique en ligne. Aucun pourcentage sur le chiffre d’affaires n’est pris, pas de publicité visible sur le site, la société se rémunère d’une nouvelle façon.

Webvitrine, qui proposait depuis deux ans la création en ligne de boutiques virtuelles, change son business plan et permet depuis juillet de créer un site d’e-commerce totalement gratuitement. L’utilisateur, après avoir rempli un formulaire, télécharge un logiciel de conception de site. Si l’architecture du site est prête, des notions en HTML sont plutôt les bienvenues afin de pouvoir procéder à l’élaboration de sa boutique en ligne.

Mais tout l’intérêt de cette start-up est de proposer ce procédé totalement gratuitement et sans aucune bannière de publicité visible sur le site. Difficile d’imaginer alors comment la société se rémunère. En fait, il y a bel et bien de la publicité, mais elle invisible pour le visiteur du site. Elle se trouve tout simplement sur la page d’administration du site qui n’est, elle, accessible que par le patron de la boutique. Le but est bien évidemment de mieux cibler ce dernier. On peut imaginer qu’un propriétaire de site de clarinettes ne recevra que de la publicité de clarinettes. Sauf que pour le moment, Webvitrine utilise la même publicité pour tous ses sites clients. Une publicité d’ailleurs essentiellement tournée vers le monde de l’e-commerce. Enfin, l’idée est tout de même lancée.

Petit point noir tout de même, le nombre extrêmement limité de personnes auxquelles s’adresse la publicité nécessite forcément de créer beaucoup de sites pour retomber sur son investissement. Le pari de WebVitrine est osé.

Pour en savoir plus : Webvitrine


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur