Westcoast abandonne ses vues sur Actebis

Mobilité

Le grossiste britannique Westcoast n’est finalement pas parvenu à racheter Actebis, un grossiste IT généraliste paneuropéen dix fois plus gros que lui !

Coup de théâtre ! Après deux mois de tractations serrées, le groupe Otto a finalement arrêté le 10 décembre 2003 ses négociations avec Westcoast. Les deux parties avaient pourtant signé ensemble un protocole (voir CRN n°123) prévoyant que Joe Hemani, président du grossiste IT anglais Westcoast, prenne le contrôle en fin d’année du groupe de distribution allemand Actebis (environ 3 MdE de CA en 2003).

Que va-t-il alors advenir d’Actebis ? Il est fort probable qu’Otto, son actionnaire depuis 1998, souhaite encore s’en séparer. Car cette filiale a vu son chiffre d’affaires régresser de 400 ME depuis 2000 ! Actebis Allemagne est d’ailleurs en grande partie responsable de ses pertes. Toutefois, cette filiale allemande connaît un sérieux regain d’activité sur le quatrième trimestre 2003. Ce phénomène a peut-être conduit le groupe Otto, ainsi plus optimiste sur l’avenir d’Actebis, à augmenter ses exigences financières vis-à-vis de Westcoast… Et même si Joe Hemani possédait, selon ses dires, l’argent pour réaliser l’opération, il a peut-être reculé devant le montant des fonds de roulement nécessaires pour relancer Actebis.

N’ayant pu aboutir à un accord, Joe Hemani a aussitôt abandonné la présidence du grossiste Actebis, que le groupe Otto lui avait pourtant offert au 1er octobre 2003. Toujours vacante, cette présidence ne sera pas pourvue avant début 2004. Quant à la candidature de Graeme Watts, récemment démissionnaire du poste de VP Europe de Tech Data – qui avait été pressenti pour devenir directeur général d’Actebis, aux côtés de Joe Hemani – elle ne serait plus à l’étude selon Brita Hemme, la porte-parole du groupe Otto. Par ailleurs, Barbël Schmidt, ex-directrice de la division PSG de HP Allemagne, rejoindra au 1er janvier 2004 le comité de direction d’Actebis qui, tout comme Westcoast, est l’un des bons clients de HP.

Au final, l’annulation de ce projet de rachat, sauf revirement de dernière minute, permettra sans doute à Westcoast de rejoindre à nouveau l’European Wholesale Group, dont il s’était retiré à l’automne. En effet, les autres membres de ce groupement de quatre grossistes IT européens se sentaient menacés par la création d’une entité Westcoast-Actebis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur