Le Wi-Fi va s’épanouir en 2013

Pour accompagner la montée en puissance du mobile et des services consommateurs en bande passante, le Wi-Fi va s’épanouir en 2013. Il colonisera notamment les transports en commun.

WLAN WI-Fi IDC 2013

Pour adresser la multiplication des devices et accompagner l’évolution des usages « enrichis » consommateurs en bande passante (vidéo à la demande, musique en streaming, jeux en réseau, communications unifiées), le Wi-Fi va s’épanouir en 2013.

Concepteur et intégrateur de solutions de mobilité, BlueSafe se livre au jeu des prédictions et estime que le progrès s’exprimera essentiellement en termes de débit, de portée ou encore de flexibilité à l’usage.

A cet égard, un conflit n’est pas exclu vis-à-vis des offres 3G/4G des opérateurs télécoms. A moins que la démarche ne soit perçue comme un moyen de désengorger les réseaux mobiles.

Un autre clash opposera les fabricants de matériel high-tech qui se sont déjà engagés sur la voie du 802.11ac (500 Mbit/s en liaison unique) et ce groupement d’acteurs qui promet le Wi-Fi 802.11ad.

Dans la pratique, le Wi-Fi devrait essentiellement percer dans les transports. Il investira notamment l’Eurostar, à l’horizon 2013, avec un investissement de 700 millions de livres (857 millions d’euros).

En France, l’opérateur espagnol Gowex a pris en main le déploiement dans certaines gares ferroviaires, comme Saint-Charles à Marseille ou certaines stations du métropolitain et du RER parisiens.

Plusieurs compagnies aériennes (Air France-KLM, Delta Airlines…) ont manifesté leur intérêt pour le Wi-Fi jusqu’à en solliciter l’implémentation dans les appareils que leur livreront Airbus, Boeing et consorts.

La révolution est pressentie pour toucher le secteur de l’automobile, avec Audi comme pionnier, dans ses véhicules séries A4 et A5.

Villes et collectivités locales devraient elles aussi se prendre au jeu du Wi-Fi, engendrant une multiplication des points d’accès sans fil (hotspots), logés jusqu’au sein des cabines téléphoniques ou des réverbères.

Commerces, lieux touristiques et hôtels-restaurants y adjoindront des services comme Passpoint, descriptif d’un standard d’interopérabilité, permettant à un internaute de se connecter, en itinérance, sur le réseau d’un autre fournisseur d’accès.

Le basculement depuis la 3G/4G est simplifié par l’utilisation d’un système d’authentification via la carte SIM (protocole EAP-SIM).

BlueSafe évoque un concept dénommé Social Hotspot, qui implique d’utiliser, pour s’identifier, un compte sur un réseau social.

Le champ des possibles s’élargit plus encore avec les objets connectés. A titre d’exemple, les ampoules Li-Fi présentées lors de l’événement LeWeb’12.

——– A voir aussi ——–
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les secrets du Wi-Fi ?

Crédit photo : file404 – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



2 replies to Le Wi-Fi va s’épanouir en 2013
  • Le 3 janvier 2013 à 18:48 par Hervé

    Quand le monde comprendra et acceptera que les Hautes Fréquences (comprenant notamment le Wifi) sont un problème de Santé Publique, et que les lobbies seront inexistants, alors à ce moment là, l’Humanité guérira…
    Quel gâchis…

  • Le 4 janvier 2013 à 9:43 par Perrot

    C’est une horreur, une abomination.
    C’est pas parce qu’on nous tue déjà à coups de glutamate, de fructose-glucose, de plomb, de mercure et de mediator qu’il faut nous cuire le cerveau à feu doux en permanence!

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

17:39:15