WiMax : Bolloré Telecom collabore avec Alcatel-Lucent pour s’initier

Mobilité

Doté de 12 licences WiMax, le groupe Bolloré mène un pilote en région
parisienne avec l’équipementier télécoms avant de lancer une offre commerciale.

Les opérateurs détenteurs de licences WiMax, attribuées par l’Arcep en juillet 2006, prennent le temps de monter des expérimentations préalables à un éventuel lancement commercial. Ainsi, Bolloré Telecom, filiale télécoms du groupe éponyme qui détient 12 licences régionales, a lancé depuis mi-juillet un réseau pilote WiMax. Le test devrait durer jusqu’à la fin de l’année. Bolloré Telecom devrait enchaîner avec une première offre commerciale sous cette norme d’Internet haut débit mobile en visant en priorité le grand public.

Dans le cadre de ce test grandeur nature mené en région parisienne, le groupe Bolloré a retenu Alcatel-Lucent comme équipementier télécoms. D’autres fournisseurs de solutions comme Motorola ou Samsung, également bien placés sur le domaine du WiMax, faisaient partie de la short-list. D’autres acteurs high-tech participent à ce pilote, comme Intel qui est l’un des fournisseurs de cartes PCMCIA.

Pour ses développements WiMax, Bolloré Telecom favorise la norme IEEE 802.16e-2005 (aussi dénommée Rev-e) en vue d’une exploitation de services haut débit fixes et mobiles. Ce nouveau réseau pilote WiMax, qui serait déjà opérationnel et qui exploite la bande de fréquence 3.5 GHz, est installé et opéré par Alcatel-Lucent sur un site du groupe Bolloré localisé “en région parisienne”. Plus précisément, le point central est localisé à la Tour Bolloré, le siège social du groupe éponyme qui longe les quais de la Seine à Puteaux (Hauts-de-Seine). Du coup, le réseau pilote WiMax couvre principalement quatre communes du département : Puteaux, Suresnes, Courbevoie et Neuilly.

Des pointes à 14 Mbit/s

Selon nos informations, une cinquantaine d’utilisateurs participent au pilote de Bolloré Telecom. Ils disposent naturellement de l’Internet haut débit mais d’autres services comme la VoIP ou le streaming vidéo seront proposés. En termes de performance débit, les premiers relevés effectués se révèlent encourageants : 10 Mbit/s voire des pointes de 14 Mbit/s en fonction des secteurs (et non des stations déployées).

Dans le cadre de cet accord avec Bolloré Telecom, Alcatel-Lucent fournit une “solution globale intégrée de bout-en-bout” (dont la fourniture de l’équipement et des terminaux WiMax pour les clients Bolloré Telecom). Toujours selon le prestataire télécoms, sa solution intègre des “innovations technologiques” d’antenne avancée.

Ainsi, le beamforming permet de diriger la puissance émise par le site radio vers les terminaux, en ajustant le lobe du signal émis en fonction de la position et du déplacement des terminaux. On retrouve également le MIMO (pour Multiple Input-Multiple Output). Vulgarisée par Free pour l’exploitation Wi-Fi de sa dernière Freebox, cette technologie d’antennes avancée combine les signaux radio émis par et reçus sur des antennes distinctes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur