Windows 10 : Microsoft est toujours en campagne

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-notification
4 4

Microsoft varie les parfums pour inciter les utilisateurs de Windows à adopter la dernière version du système d’exploitation.

Plus directe, mais aussi plus permissive. Ainsi peut-on qualifier la dernière notification diffusée par l’application « Get Windows 10 », que Microsoft installe sur les PC éligibles à une mise à niveau vers son nouvel OS.

Fini le format pop-up : place à un avertissement en plein écran, avec le message suivant : « Désolé de vous interrompre, mais c’est important. Vous avez jusqu’au 29 juillet pour profiter gratuitement de la mise à niveau vers Windows 10 ».

Le fond du message ne change pas* : Microsoft recommande la migration pour des raisons de sécurité et rappelle qu’on peut « facilement revenir en arrière, sous 31 jours » en cas d’insatisfaction. Non sans préciser que « plus de 300 millions de personnes » ont déjà fait le pas.

En quoi cette notification est-elle plus permissive ? En plus des boutons « Mettre à niveau maintenant » et « Me le rappeler plus tard », on trouve des options « Me le rappeler encore trois fois » et « Ne plus me notifier ».

Tant que ce dernier choix n’est pas sélectionné, l’écran de mise à niveau s’affiche à chaque déverrouillage, ce jusqu’à la fin de l’offre gratuite – pour les systèmes sous Windows 7 ou Windows 8.1, hors éditions Pro, Enterprise et Embedded.

Un levier de plus

La notification ne concernera pas les postes de travail non compatibles avec Windows 10. Ni ceux sur laquelle la mise à niveau a échoué, a été annulée ou a été effectuée, puis supprimée. Même constat si une version suffisamment récente de « Get Windows 10 » est installée… ou si l’utilisateur a modifié le registre (voir la manipulation détaillée par ZDNet.com).

Dans l’hésitation, on notera que le fait de valider la mise à jour réserve une licence gratuite de Windows 10, même si l’OS est supprimé par la suite pour revenir à Windows 7 ou Windows 8.1. Dans tous les cas, au-delà, ce sera 120 dollars pour la version Home et 200 dollars en édition Pro.

Dans la foulée, en l’occurrence le 2 août, Microsoft rendra accessible la deuxième mise à niveau majeure de Windows 10, baptisée « Anniversary Update ». Un levier supplémentaire pour atteindre l’objectif ambitieux du milliard de machines équipées à l’horizon 2018.

Au dernier pointage de StatCounter, Windows 10 a dépassé les 20 % de part de marché dans le monde (+ 1,9 point en un mois, à 21,88 %), quand Windows 7 se maintient difficilement au-dessus des 40 % (- 1,26 point, à 42,02 %). En France, l’écart se réduit encore plus significativement : 29,36 % pour Windows 10 (+ 3,76 points), contre 31,64 % pour Windows 7 (- 1,17 point).

sorry-windows-10

* Les techniques de Microsoft pour inciter à la migration n’ont pas nécessairement été appréciées. Elle ont, entre autres, valu à la firme une condamnation à 10 000 dollars de dommages-intérêts après une mise à jour qui a ralenti les performances de l’ordinateur utilisé par une Américaine pour gérer son agence de voyages.

Crédit photo : Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur