Windows 10 : le plus précoce des OS Microsoft ?

PCPoste de travailSystèmes d'exploitation
windows-10-100-millions
3 3

Deux mois après son lancement commercial, Windows 10 serait installé sur plus de 100 millions de terminaux. Comment expliquer cette dynamique ?

Windows 10, un démarrage commercial sans précédent pour un système d’exploitation Microsoft ?

Deux mois après son lancement, l’OS aurait conquis plus de 100 millions de terminaux, à s’en fier aux données compilées dans la Petri IT Knowledgebase.

Cette plate-forme de ressources à destination des professionnels du numérique peut être considérée comme une source relativement fiable, le directeur de la publication n’étant autre que Paul Thurrott, un spécialiste de l’écosystème Windows qui dispose régulièrement d’exclusivités.

A titre comparatif, Windows 8 avait atteint le cap des 40 millions de licences écoulées en un mois. La dynamique s’était ensuite essoufflée : 60 millions en deux mois et demi, 100 millions au bout de 6 mois… et 200 millions en un an et demi – Microsoft se gardant de préciser si son comptage incluait les mises à niveau depuis d’anciennes versions du système.

Windows 7 avait connu un démarrage plus poussif, mais la tendance s’était inversée au bout de quelques semaines. Comme avec Windows 8, le seuil des 60 millions d’activations était atteint au bout de deux mois et demi. Les 150 millions, en 8 mois ; les 240 millions, en un an. Le compteur affichait 350 millions après 18 mois et 400 millions en 21 mois.

Comment expliquer cette adoption précoce de Windows 10 ? La gratuité de la migration (tout du moins jusqu’au 29 juillet 2016) n’y est sans doute pas étrangère, au même titre que les partenariats noués avec plusieurs constructeurs pour pousser l’OS. Les chiffres devraient tout particulièrement exploser en Chine, grâce à un accord récemment signé avec Baidu.

Microsoft cherche à inscrire cette conversion rapide des utilisateurs dans un cercle vertueux qui va inciter les développeurs à s’impliquer pour enrichir l’offre logicielle.

La firme entend s’appuyer sur cette dynamique pour atteindre, à terme, le milliard d’appareils équipés de Windows 10. Essentiellement des PC, mais pas que : il faudra compter les tablettes, les smartphones et l’Internet des objets, avec une édition dédiée du système (Windows 10 IoT).

Dans un premier temps, Microsoft cherche surtout à faire oublier l’adoption en demi-teinte de Windows 8, qui n’a jamais dépassé les 20 % de part de marché sur le desktop, aussi bien au baromètre de Net Applications qu’à celui de StatCounter.

Quant à relancer les ventes de PC et de tablettes, c’est une autre paire de manches. Les derniers pointages des principaux cabinets d’études tendent à montrer que « l’effet Windows 10 » ne se fera ressentir qu’à moyen terme.

Illustration chez Gartner, qui prévoit une légère baisse des volumes de ventes cette année sur le marché mondial, avant une stabilisation en 2016 et un léger rebond en 2017, à l’heure où Windows 10 décollera réellement, y compris en entreprise (ces dernières ne seraient encore qu’un million et demi à avoir fait la transition).

Crédit photo : Anton Watman – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur