Windows Phone : et les sites Web deviennent applications mobiles

CloudMobilitéOS mobiles
windows-phone-web-app

Microsoft, qui cherche à donner du volume à la logithèque de Windows Phone, commence à encapsuler les versions mobiles des sites Internet pour en faire des applications autonomes.

Bien que non négligeable avec, au dernier pointage officiel, un catalogue d’environ 170 000 applications, la logithèque de Windows Phone reste, en termes de volume, loin derrière les parcs applicatifs d’iOS et Android, qui approchent tous deux du million de titres.

C’est dans cet esprit de densification de son écosystème que Microsoft a monté, en interne, une nouvelle équipe : la Web App Team, dont le rôle est d’encapsuler les versions mobiles des sites Internet afin d’en faire des application autonomes.

Celles-ci sont optimisées pour le moteur de rendu Trident exploité par Internet Explorer.

Chacune peut être épinglée sur l’écran d’accueil – sous la forme d’une vignette dynamique – et s’exécuter comme une tâche distincte, avec sa propre fenêtre et des options de fonctionnement en arrière-plan.

Une cinquantaine de sites sont déjà passés à la moulinette, parmi lesquels ceux de l’enseigne Ikea, du spécialiste des pneumatiques Goodyear et de Booking.com (réservations d’hôtels).

microsoft-web-apps

Microsoft semble privilégier ces applications Web au développement en natif, plus problématique (en témoignent les divergences avec Google sur le dossier YouTube ; avec Facebook concernant Instagram).

En phase avec la croissance du marché mobile, le premier éditeur mondial vise le seuil des 200 000 applications d’ici la fin de l’année.

Il a déjà amorcé plusieurs démarches en ce sens. Illustration avec l’ouverture, début août, de l’App Studio.

Cet outil hébergé permet, sur le même principe que l’App Generator lancé au début de l’année par BlackBerry, de créer, tester et soumettre des applications.

En parallèle, la réflexion s’oriente aussi sur le paramètre qualitatif. Une attention particulière est accordée au portage de marques phares sur Windows Phone. Les prochaines devraient être Flipboard, Instagram, Vine et Temple Run 2.

Autre piste explorée : l’instauration d’un code source et d’une API partagés avec les autres environnements Windows, pour faciliter la tâche des développeurs et proposer aux utilisateurs une seule et même expérience, indépendamment de la plate-forme.

Il est aussi question d’une logithèque unifiée, avec des applications ‘universelles’ capables de s’adapter aux smartphones comme aux tablettes.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Microsoft ?

Crédit illustration : 3DStock – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur