Windows Phone : Microsoft s’attire les foudres de ses clients mobiles

CloudMobilitéOS mobiles

Microsoft a changé sa politique de mise à jour pour Windows Phone. Ce sont les opérateurs qui décideront ou non de pousser les mises à jour… au grand désespoir des clients.

Microsoft ne va plus obliger les opérateurs à appliquer les mises à jour de Windows Phone. Ces entreprises devront maintenant les demander elles-mêmes, et pourront les transférer à leurs clients à leur rythme.

L’annonce faite discrètement sur le Windows Phone Blog par Eric Hautala, directeur général du “customer experience engineering” pour Microsoft, a immédiatement déchaîné les passions.

Il s’est contenté d’expliquer que la nouvelle mise à jour (la 8107, simple maintenance), sera disponible “aux opérateurs qui en font la requête.”

Les futures “updates” seront distribuée “en fonction des besoins,” mais “tout le monde ne les recevra pas, ou n’en aura pas besoin“.

La contribution s’est aussitôt attirée une note de 1 sur 5, et plus de 200 commentaires très critiques ont peuplé cet article.

De l’avis général de ces partenaires, développeurs et fans avides du système d’exploitation de Microsoft, le changement ne pourra avoir que des conséquences néfastes.

L’utilisateur Chrilo résume l’ambiance générale en expliquant :

Vous avez (désormais) une infrastructure de mise à jour très au point. Vous attendez-vous vraiment à ce que ces paresseux du support opérateur (qui aiment tant votre produit vu ses volumes de vente </ironie>) cherchent vos mises à jour et les demandent pour leurs consommateurs ?

La crainte des windowsiens est que l’OS prenne le destin d’Android : très fragmenté entre les modèles des fabricants et opérateurs, qui appliquent les mises à jour du système et de leurs sur-couches au petit bonheur la chance.

Surtout avec les deux nouvelles versions du système, Tango pour le bas de gamme et Apollo pour le haut de gamme, qui pourraient arriver en 2012.

Par comparaison, Windows Phone reposait pour l’instant sur un modèle similaire à celui de l’iPhone, où Apple contrôle seul les mises à jour pour tous ses appareils.

Deux autres changements sont annoncés, cette fois sur la communication autour de ces mises à jour.

Premièrement, le blog Windows Phone ne parlera plus des mises à jours. Toutes les informations sur le sujet se trouveront sur le site officiel de l’OS mobile.

La perte d’une touche personnelle (et de la possibilité de poser des questions en direct au responsable) ne va pas arranger les choses.

D’autant qu’un autre outil va être arrêté : “Where’s My Phone Update?” , littéralement “Où est la mise à jour de mon téléphone ?” Le site permet de savoir à quel niveau une mise à jour est bloquée : Microsoft, constructeur ou opérateur.

Une manière d’isoler les opérateurs des plaintes des consommateurs déçus de ne pas recevoir les nouvelles versions de leur OS mobile ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur