Windows Vista irrite les défenseurs d’un projet open source

Cloud

Une application libre dans le secteur de la santé a déjà adopté la dénomination Vista.

Deux organisations à but non lucratif s’en prennent à Microsoft, à propos du nom de la future version de son système d’exploitation Windows Vista.

Worldvista et Vista Software Alliance qui soutiennent la suite d’applications Vista. A l’origine, ce logiciel a été conçu par l’Administration des vétérans de l’armée américaine pour apporter des solutions électroniques et automatisées, dédiées à la gestion des dossiers médicaux et aux institutions en charge ses anciens soldats. Mais avec le temps, ses usages se sont étendus à d’autres secteurs de l’industrie sanitaire.

Le logiciel Vista étant dans le domaine public, il n’est régi par aucune licence. Ce qui rend son utilisation encore moins restrictive que s’il était protégé par une licence open source.

Microsoft envisageait de sponsoriser le logiciel Vista Office e-HR

Plus tôt dans la semaine, les deux organisations ont publié un communiqué de presse dans lequel elles critiquent sévèrement le nom choisi par Microsoft, adoptant un ton exceptionnellement dur. Maury Pepper s’est particulièrement offusqué de la date choisie pour la révélation du nom de Windows Vista. Une nouvelle édition du logiciel Vista va être lancée très prochainement. Baptisée Vista Office e-HR (electronic health record), celle-ci s’adresse aux petits cabinets médicaux qui traitent les patients bénéficiant du Medicare, un programme d’assurance maladie américain.

“Microsoft est très au courant de ce projet, a révélé à VNUnet.com, Maury Pepper, le directeur général de Worldvista. L’Administration des vétérans, qui emploie 200 000 personnes, utilise Windows et Microsoft a déclaré officiellement, plus tôt cette année, qu’il envisageait de sponsoriser le projet.”

“Nous avons reçu un coup en pleine figure, a-t-il confié. Tout était prêt pour la fête quand quelqu’un a subitement fait sauter les plombs.”

Un fort potentiel de confusion

La confusion autour du nom de Windows Vista devrait être limitée au monde médical, a expliqué Maury Pepper, mais elle pourrait entraver l’adoption du logiciel dans les autres pays et dans de nouveaux secteurs de l’industrie médicale.

L’appellation Windows Vista pourrait également décourager les sociétés de services et les distributeurs de logiciels qui souhaiteraient promouvoir le produit et lancer des divisions ou des filiales dont le nom serait composé du mot “Vista”.

Et le potentiel de confusion n’est pas seulement limité au système d’exploitation.

“Entre notre Vista et notre Vista Office e-HR d’une part, et leur Vista et Office d’autre part, il y a un potentiel de confusion considérable.”

Un autre nom pour Windows Vista ?

Un porte-parole de Microsoft a indiqué à VNUnet.com que la société prévoit d’utiliser l’appellation Vista uniquement en combinaison avec la marque déposée Microsoft. Il a ajouté que le groupe a effectué des recherches afin de vérifier que le nom du produit n’enfreignait aucune autre marque déposée, avant de découvrir qu’il n’y avait aucune possibilité de litiges.

Maury Pepper a déclaré qu’elle souhaitait que Microsoft change le nom de la prochaine version de Windows. Mais il ne sait pas si les nombreuses organisations impliquées dans le projet ont contacté Microsoft pour lui formuler la même requête.

“Il aurait fallu demander à Microsoft de faire machine arrière et de changer le nom de son produit, a-t-il lancé au cours d’une réunion de l’Administration des vétérans. Ils marchent sur les pieds d’un de leurs plus gros clients. Ils vont peut-être le regretter. Je serais très heureux de les voir changer d’avis.”

Il a également rajouté qu’il ne saurait pas qui contacter, et qu’en cherchant à faire de la publicité autour de l’affaire, il espérait qu’une personne appropriée de chez Microsoft allait prendre contact avec lui.

Bonnes ou mauvaises intentions ?

D’autres organisations utilisent le mot “Vista”. L’éditeur de logiciel Vista, basé à Seattle, a déclaré il y a peu que le nom de son entreprise est une marque déposée et qu’il étudiait les options qui s’offraient à lui pour défendre ses droits.

Il est monnaie courante de voir, aux Etats-Unis, des avocats utiliser un lancement de produit pour gagner facilement de l’argent. Espérant aboutir rapidement sur un arrangement financier à l’amiable, ils dressent en général des obstacles légaux de dernière minute.

Maury Pepper a fermement démenti rechercher uniquement à faire de la publicité autour du projet, ajoutant que le projet ne rencontrait aucune difficulté à faire parler de lui dans la presse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur