WinHEC : Microsoft lance officiellement la plate-forme 64 bits

Cloud

Windows XP Pro et Windows Server 2003 sont les premières applications à bénéficier du mode 64 bits. Le grand public devra patienter.

Bill Gates a, comme prévu, profité de la quatorzième conférence WinHEC (qui se déroule jusqu’au 27 avril 2005 à Seatlle) pour lancer officiellement la plate-forme Windows 64 bits destinée aux processeurs AMD (Opteron, Athlon 64) et Intel (Xeon, Pentium 4). Une version 64 bits de Windows Server pour Itanium (Intel) existe déjà. De nombreux produits bénéficieront de la nouvelle architecture à commencer par Windows XP Pro et Windows Server 2003. Auxquels viendront s’ajouter dans le courant de l’année SQL Server 2005 et Visual Studio 2005. Si Microsoft prévoit que la quasi totalité des machines serveurs seront livrées en version 64 bits pour la fin de l’année, il faudra attendre 2006 pour que la nouvelle architecture se généralise sur les machines de bureau. Longhorn devrait alors prendre le relais (voir édition du 25 avril 2005).

Pour le président et architecte en chef de Microsoft , le passage au 64 bits est aussi important, si ce n’est plus, que l’arrivée du 32 bits dans les années 90. La différence, de taille, tient notamment dans le fait que les applications 32 bits resteront parfaitement (en théorie) exploitables dans un environnement 64 bits. Le temps pour les utilisateurs de migrer vers des applications optimisées pour le nouvel environnement. Plus de 400 logiciels en version 64 bits sont en cours de développement, selon Microsoft. Et l’éditeur pousse ses partenaires, depuis un an, à développer les drivers adéquates. Mais le bénéfice principal vient de la puissance supplémentaire qu’apportera le mode 64 bits.

Trois mois de calculs réduits à une semaine

Outre l’extension de la mémoire vive jusqu’à 16 To virtuellement mais 128 Go matériellement (1 To pour Windows Server x64) contre 4 Go pour le 32 bits, l’architecture 64 améliore considérablement les performances des ordinateurs. Tant dans le domaine du traitement multimédia, notamment la 3D, que dans celui des traitements de données. Pour s’en convaincre, Jay Kenny, chef produit Windows, s’est fendu d’une démonstration de réalisation de scène 3D à partir d’une version 64 bits de Lightwave 3D (NewTek). Outre la richesse de détails supplémentaires par rapport à la version 32 bits, et notamment une amorce de rendu des textures dont la gestion de la lumière en temps réel, “ce qui est impossible en 32 bits”, Jay Kenny estime que le 64 bits ramène à une semaine de production ce qui s’effectuait précédemment en 3 mois.

Une dizaine d’années après l’instauration du mode 32 bits (avec l’arrivée du processeur 80386 d’Intel dès 1985 et amorcé avec Windows 3.1 mais avéré sous Windows 95), Le 64 bits devient une réalité. Dans un premier temps, seuls les constructeurs intégreront la version 64 bits de Windows XP Pro dans leurs produits. Mais Microsoft affirme que les actuels utilisateurs d’un PC architecturé en 64 bits pourront échanger gracieusement leur version de Windows XP 32 bits pour la nouvelle. Bon prince, l’éditeur commercialisera d’ailleurs les deux éditions aux mêmes tarifs.

Bill Gates a également profité du WinHEC 2005 pour évoquer les nouvelles Tablet PC, moins onéreuses et plus efficaces, qui débarqueront prochainement sur le marché. A cette occasion, il a évoqué une nouvelle génération qui s’apparentera plus à un PDA par la taille qu’à un ordinateur portable. Le dirigeant de Microsoft a présenté un prototype (non fonctionnel) de Tablet PC ultra fin (environ 1 centimètre d’épaisseur) doté d’un écran de 7 pouces de large, qui sera connecté en permanence et intégrera plusieurs interfaces “naturelles” de commandes (la voix?). Mais le produit ne verra pas le jour avant 2007.

Samsung présente un disque dur équipé de mémoire Flash
Samsung devrait présenter un disque dur d’un nouveau genre destiné aux ordinateurs portables. Développé en partenariat avec Microsoft, ce disque dur s’illustre par l’intégration de 128 Mo de mémoire Flash. Cette mémoire intermédiaire vise à éviter au maximum les accès disque, source de consommation d’énergie importante. Une fois les 128 Mo de mémoire Flash remplie, le système écrit les données sur le disque dur. En limitant les accès disque, les deux acteurs espèrent bien étendre l’autonomie des portables. Le disque hybride de Samsung complètera la technologie SuperFetch prévue dans Longhorn. SuperFetch proposera la mise en mémoire vive des principales données et instructions utilisées afin de, là aussi, limiter les accès au disque dur.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur