WinTel 1.0, l’émulation de PC à moindres frais

Mobilité

OpenOSX propose sa solution d’émulation de PC sur Mac OS X, WinTel 1.0, en préversion. Moins aboutie que le Virtual PC de Connectix, cette solution est disponible sur un CD à commander qui doit déjà permettre de faire tourner Windows 95 sur des Mac équipés de G3 ou de G4. WinTel, qui a été optimisé pour le G4, devrait sous peu permettre l’installation de Windows 98 ou de Windows NT. On est cependant bien loin des fonctions complètes offertes par Virtual PC…

La société OpenOS X, déjà connue pour proposer des logiciels en Open source pour Mac OS X (voir éditions du 3 août et du 27 novembre 2001), vient de lancer une solution d’émulation de machines “Wintel” sur Mac. L’application, dénommée fort justement WinTel, émule des processeurs Pentium/x86 sur Mac OS X en version 10.1 minimum. Elle nécessite, à l’instar de l’émulateur de Connectix Virtual PC 5 (voir édition du 12 décembre 2001), l’utilisation d’un PowerPC G3 ou G4 et a été optimisée pour utiliser ce dernier, même en configuration multiprocesseur. WinTel 1.0 installe des images de disque de FreeDos, Linux, DLX Linux, NetBSD et OpenBSD sur le disque dur du Mac, l’utilisateur devant se procurer une version de Windows. Attention, dans cette préversion, seul Windows 95 a été testé, les versions 98 et NT étant en cours d’évaluation. Le support de CD-Rom est assuré, mais pas le glisser-déposer (réalisé par le biais d’un utilitaire) d’un environnement à l’autre.

Moins complet, moins intuitif… et moins cher

Sont encore en cours de développement les optimisations pour les processeurs AltiVec et non-AltiVec, le support du fonctionnement en réseau, l’émulation de la carte son SoundBlaster et le support des ports USB et du modem. Le logiciel se trouve donc dans un état très inachevé pour le moment. Comparativement à Virtual PC, qui guide l’utilisateur par la main de bout en bout, il nécessite un peu de patience et de jugeote. Toutefois, il trouvera sans l’ombre d’un doute son marché : celui des utilisateurs désirant ouvrir certains logiciels ou certains fichiers uniquement lisibles sous Windows et qui ne le peuvent pas pour le moment. On est donc bien loin des fonctions de réseau virtuel, de retour à l’état précédent de la version de Windows ou de partage des volumes offerts par le logiciel de Connectix, mais on est également bien loin de son prix : 40 dollars (44 euros) pour la version 1 (lorsqu’elle sera prête) ! A noter : l’équipe d’OpenOSX est sujette à controverse : les programmeurs du logiciel libre ont plutôt tendance à ne pas soutenir son travail parce qu’elle n’aurait rien fourni en retour pour leur communauté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur