WordPress fait plaisir à ses VIP

Marketing
logo WordPress

Les utilisateurs VIP de la plate-forme WordPress peuvent désormais prétendre, moyennant une cotisation annuelle de 250 000 dollars, à un support accessible sur un portail Web dédié.

Automattic annonce la mise en place d’une formule annuelle de support VIP pour l’ensemble des titulaires de compte sur ses plates-formes WordPress auto-hébergées (.com) ou leurs homologues (.org) déployées chez des prestataires alternatifs. L’échelle tarifaire débute à 250 000 dollars par an.

L’ensemble des utilisateurs de ce CMS open source pourront accéder au service, via un portail Web dédié (pas encore d’application liée), sur simple requête.

A la clé, une prise en charge effective des infrastructures d’envergure, un bilan annuel d’activité et à la même fréquence, un audit sécuritaire notamment destiné à personnaliser l’anti-spam intégré.

Aux grands noms de la politique, du sport et du journalisme potentiellement intéressés par ce coup de pouce hors de portée du particulier lambda, Automattic se propose d’octroyer en supplément une session de formation accélérée, à destination du personnel amené à travailler sur la plate-forme.

En parallèle, certains acteurs alternatifs tels que Tumblr se disent prêts à accueillir les non-titulaires d’un statut VIP qui souhaiteraient changer d’air pour l’occasion.

Editeur de l’outil Blogger, Google revendique ainsi l’avènement une nouvelle ère garante d’une “autre façon d’explorer le Net” avec Dynamic Views, une interface graphique remodelée au HTML5 et d’autant plus intuitive.

Mais en regard d’une croissance sans précédent qui en fait l’hébergeur de près de 30% des sites de la Toile pour 500 millions de billets postés chaque jour et un milliard mensuel de visiteurs uniques, WordPress se doit de jouer sur tous les tableaux.

A cet effet, son interface s’est récemment parée de fonctionnalités avancées et de modules sociaux.

Et l’intéressé de justifier les tarifs salés d’une telle offre par des revenus doublés d’année en année pour les utilisateurs, comme le rappelle ReadWriteWeb.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur