Xavier Niel, futur grand patron de médias ?

EntrepriseLevées de fonds
Media One
2 3

Aux côtés du banquier Matthieu Pigasse et du producteur Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel créée le fonds d’investissement Media One, destiné à racheter des médias.

Les ambitions en matière de médias d’un Patrick Drahi ou d’un Vincent Bolloré aiguisent l’appétit de certains de nos hommes d’affaires français.

Ainsi, Xavier Niel, patron d’Iliad-Free, le banquier d’affaires Matthieu Pigasse et le producteur de télévision Pierre-Antoine Capton (Troisième Œil Productions) ont décidé, ensemble, de lancer leur propre fonds d’investissements destiné à racheter des groupe médias baptisé Media One, selon des informations révélées par Le Figaro.

Rappelons que Xavier Niel et Matthieu Pigasse sont actionnaires, avec Pierre Bergé, des groupes Le Monde et L’Obs, tandis que Pierre-Antoine Capton produit plusieurs émissions de télévision, comme C à Vous, sur France 5.

Depuis quelques mois, les grands groupes médias français connaissent une certaine agitation : Vincent Bolloré a pris il y a quelques mois le contrôle de Vivendi et donc de la chaîne Canal+, Patrick Drahi s’est offert Libération, le groupe L’Express et la moitié de NextRadio (RMc, BFM TV,…) et le groupe Le Figaro est en passe de mettre la main sur le groupe Internet CCM Benchmark…

Le nouveau fonds d’investissement du trio Niel-Pigasse-Capton, qui devrait être doté d’une enveloppe de 300 à 500 millions d’euros récoltés auprès d’investisseurs privés, prendra la forme d’un SPAC (Special Purpose Acquisition Company) permet de lancer des acquisitions ciblées sur le secteur des médias (presse, chaînes de télévision, radios).

Un SPAC a ainsi l’obligation d’investir au moins 75 % des montants levés dans une première entreprise, puis procéder à d’autres rachats. Avant chaque nouvelle opération, les investisseurs ont la possibilité de sortir ou de poursuivre l’aventure.

Objectif visé : créer un maga-groupe médias, capable de rivaliser avec des Vivendi, Bertelsmann ou encore Axel Springer.

Ce nouveau SPAC devrait être coté à la Bourse de Paris, vraisemblablement en novembre ou décembre prochain.

 

Crédit image : Lisa S. – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur