Intelligence artificielle : Yann LeCun (Facebook) va nous éclairer au Collège de France

Big dataData-stockageGestion des talentsManagementNominations
yann-lecun-FAIR-intelligence-artificielle-facebook
1 11

Yann LeCun , directeur du laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook , démarre un cycle de conférences au collège de France. En commençant par le deep learning.

A tous les dilettantes ou les érudits de l’intelligence artificielle, il est possible d’écouter en audio la leçon inaugurale de Yann LeCun prodiguée le 4 février sur le site Internet du Collège de France.

Le chercheur et directeur du laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook (FAIR) a été nommé professeur invité sur la Chaire Informatique et sciences numériques de cette institution publique mêlant enseignement et recherche.

Un cycle de connaissances techniques réalisé en partenariat avec l’INRIA (déjà partenaire de FAIR).

Thème de la séance inaugurale: le « deep learning » qui fait appel à la fois aux connaissances en neurosciences, aux mathématiques et aux progrès technologiques.

Des applications ont été trouvées dans des domaines comme la reconnaissance faciale et vocale, l’étiquetage d’images, le traitement automatisé du langage ou la vision par ordinateur.

« Les cerveaux humain et animal sont ‘profonds’ dans le sens où chaque action est le résultat d’une longue chaîne de communications synaptiques (de nombreuses couches de traitement). Nous recherchons des algorithmes d’apprentissage correspondants à ces ‘architectures profondes », commente Yann LeCun.

« Nous pensons que comprendre l’apprentissage profond ne nous servira pas uniquement à construire des machines plus intelligentes, mais nous aidera également à mieux comprendre l’intelligence humaine et ses mécanismes d’apprentissages  »

Le deep learning ou réseaux convolutifs serait adapté aux problématiques de big data. « De plus en plus d’entreprises ont des masses de données gigantesques à exploiter, trier, indexer, et cela demande des ressources considérables. L’intelligence artificielle et le deep learning peuvent aider à le faire de façon automatisée et plus efficace.

Cité dans le dossier de presse du Collège de France, Yann LeCun balaie les craintes suscitées par l’IA. Des professeurs, experts ou entrepreneurs comme Elon Musk, Bill Gates ou Stephen Hawking se sont inquiets des progrès associés à l’intelligence artificielle sans garde-fou.

« Même si un jour on construit des systèmes par certains aspects plus complexes ou performants que les humains, ils vont être construits pour des tâches spécifiques », commente Yann LeCun, qui travaille depuis 30 ans sur le sujet.

« On associe trop souvent l’intelligence artificielle aux qualités et aux défauts humains. Il n’y a aucune raison que les machines que l’homme concevra aient comme lui des désirs, des pulsions et des défauts ! »

Les cours de Yann LeCun auront lieu les vendredis à 14h30, à partir du 12 février. L’ensemble de son enseignement sera disponible sur le site de l’institution.

Le chercheur scientifique français a pris les fonctions de Facebook AI Research depuis 2013. A la mi-2015, le réseau social a inauguré un centre de recherche dédié à Paris.

Un portrait intéressant de Yann LeCun est paru dans le numéro Sciences et Avenir de décembre 2015.

(Crédit photo :crédit photo : collège de France)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur