YouTube monte en puissance sur le volet publicitaire

MarketingPublicitéRégulations
youtube-publicite-recettes-2013

En 2013, la part de marché de YouTube dans la publicité sur Internet devrait avoisiner 1,7%, selon eMarketer.

YouTube pèse de plus en plus lourd sur le marché mondial de la publicité en ligne.

Selon le cabinet d’études eMarketer, la filiale de Google aura généré 5,6 milliards de dollars de recettes publicitaires en 2013. Ses revenus devraient s’élever, après rétribution des partenaires, à 1,96 milliard de dollars, soit 780 millions de plus qu’en 2012. Cette somme représenterait 5,1% du bénéfice net généré au cours de l’année par Google sur ce segment (contre 3,6% en 2012).

Au global, YouTube capterait 1,7% du marché mondial de la publicité sur Internet. Soit plus qu’Amazon, LinkedIn ou encore Twitter… mais moins que Facebook. Plus de 50% du volume d’affaires réalisé par la plate-forme vidéo proviendrait des Etats-Unis, la majeure partie (850 millions de dollars) étant issue du format publicitaire vidéo, notamment à travers ces prerolls que les utilisateurs peuvent fermer après 5 secondes.

Avec plus d’un million d’annonceurs dans la boucle, YouTube profite aussi d’une forte hausse de son audience : 1 milliard de visiteurs uniques par mois, qui regardent plus de 6 milliards d’heures de contenu (+50% d’une année à l’autre). La principale inconnue pour 2014, c’est l’évolution du mobile, dont proviennent actuellement 25% des visites relevées par eMarketer – YouTube assurant pour sa part que 40% de son trafic émane des smartphones et des tablettes.

Ce succès multiplateforme ouvre d’autant plus de possibilités en matière de diffusion de publicité. Illustration avec le format TrueView (l’annonceur ne paye que lorsque l’internaute choisit de visionner la publicité et non lorsqu’une impression est générée) ou comme Paid Channels et TrueView et les chaînes payantes (‘Paid Channels’).

C’est la première fois qu’une telle étude est réalisée, Google ne communiquant ce type de données. Basée sur une compilation d’informations recueillies auprès de cabinets de recherche, de banques d’investissement et d’agences gouvernementales, cette mise au point devrait intéresser les autorités antitrust, qui scrutent les moindres mouvements du groupe Internet en matière de publicité.

youtube-revenus-pub

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur YouTube ?

Crédit photo : ra2studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur