YouTube ne poussera pas la chansonnette avant longtemps

Cloud
youtube-streaming-musical

Le streaming musical de YouTube n’a pas été lancé en janvier comme on l’attendait. L’équipe en charge du service chercherait encore à l’améliorer.

Initialement pressentie pour lancer, au mois de janvier, un service de streaming musical, l’équipe en charge de YouTube aurait repoussé l’échéance au 2e trimestre 2014 en évoquant le manque de maturité du projet.

Voici quelques années que les rumeurs se font entendre autour d’une telle offre. Ce laps de temps n’aurait pas suffi pour concevoir un service suffisamment efficace. D’après les sources anonymes interrogées par Billboard, si ce concurrent de Spotify ou Deezer n’est toujours pas en ligne, c’est avant tout parce que l’équipe responsable veut le parfaire.

YouTube manque d’éléments différenciateurs sur le marché du streaming musical

Plusieurs problématiques resteraient encore à régler pour YouTube. En l’état, sa brique de streaming musical ne se différencierait pas suffisamment des autres plates-formes existantes, sur un marché ultra-concurrentiel.

Jusqu’à présent, les bruits de couloir faisaient part d’une volonté d’associer étroitement la musique aux vidéos, notamment pour présenter les clips accompagnant les tubes. Ce procédé aurait à la fois le mérite d’apporter un élément différenciateur, mais aussi d’empêcher la cannibalisation de l’audience de la plateforme vidéo par son pendant musical.

Cependant, l’équipe de YouTube n’aurait toujours pas déterminé quel serait le contenu vidéo le plus approprié à montrer aux utilisateurs de la plateforme lorsqu’ils écouteraient un titre musical pour lequel aucun clip n’a été créé. Elle travaillerait ainsi à la création de vidéos composées de photographies et autres éléments visuels à propos des artistes musiciens et chanteurs. Ces dernières seraient rythmées par la musique.

Le mode premium du service musical de YouTube est encore débattu

Dernière problématique stratégique : le modèle économique. Jusqu’à présent le service de streaming musical de YouTube était présenté comme reposant sur un modèle premium. Les internautes devraient donc payer pour pouvoir écouter de la musique alors que ce public est particulièrement sensible aux offres gratuites qui se multiplient.

Notons par ailleurs qu’une récente étude menée par Edison Research et Triton Digital montre que la plateforme vidéo est actuellement le service le plus utilisé aux USA par les jeunes de 12 à 24 ans cherchant à rester au courant de l’évolution des tendances musicales.

YouTube (et sa maison mère Google) ont pourtant procédé à un resserrage des conditions d’utilisation du service de partage de vidéos, notamment en matière de respect des droits d’auteur.

youtube-streaming-musical
Crédit image : Dirk Ercken pour Shutterstock

Quiz : Etes-vous au point sur la musique en ligne ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur