YouTube rémunère les meilleures vidéos de sa plateforme française

Mobilité

Google étend le programme YouTube “partenaires”, en espérant trouver un modèle économique à sa plate-forme vidéo.

Lancé l’année dernière aux Etats-Unis, le YouTube Partner Program arrive en France, avec, à la clef, la monétisation des vidéos les plus populaires du site. L’idée, explique YouTube, est de faire se rencontrer les “créateurs de vidéos indépendants et des sociétés de médias qui cherchent à distribuer leurs vidéos en ligne”.

La monétisation provient de spots, texte ou bannières insérées au sein et autour des vidéos, selon le modèle présenté par Google sur son blog officiel AdSense en octobre. Les créateurs et distributeurs sont donc appelés à partager les revenus publicitaires.

Dailymotion, déjà en piste

Les fameux partenaires, qui peuvent postuler, bénéficient d’une légère optimisation de leurs pages, comme la fonction faisant démarrer leur vidéo d’accueil automatiquement, une amélioration du design de leur chaîne ou encore la possibilité d’afficher un visuel distinctif sur les pages où leurs vidéos sont visionnées, explique YouTube dans un communiqué.

YouTube recherche du contenu original et adapté à la diffusion en ligne, la détention des droits d’auteur et de diffusion pour les contenus audio et vidéo soumis. Les prétendants au programme devront également soumettre des vidéos de façon régulière, afin de fidéliser une audience.

Le programme Partenaires est déjà disponible aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, en Irlande et au Japon. En France, le français Dailymotion dispose également d’un programme spécifique pour valoriser en page d’accueil les vidéos les plus créatives des internautes. MotionMaker, lancé en janvier 2007, ne propose toutefois pas encore aux internautes de partager des revenus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur