Big Data : Spotify se renforce avec le rachat de Loudr

CloudFusions-acquisitions
resultats-spotify-2013

Spotify a mis la mains sur Loudr pour renforcer sa capacité à gérer ses transactions avec les éditeurs de musique, ses principaux partenaires, comme le paiement des licences et des redevances.

le paiement des licences et de redevances appropriés est devenue une équation difficile à résoudre pour le spécialiste du streaming audio récemment introduit en bourse.

Spotify a jeté son dévolu sur Loudr, du nom d’une société basée à San Francisco dont les services, selon Spotify, «facilitent l’identification, le suivi et le paiement des redevances aux éditeurs de musique par les créateurs de contenu, les agrégateurs et les services musicaux numériques».

Si Les détails de l’acquisition de Loudr n’ont pas été divulgués, Spotify précise, dans un billet de blog, que L’équipe de spécialistes de l’édition et de techniciens de Loudr rejoindra les bureaux de Spotify à New York.

Un message clair pour les labels

Décrivant sa technologie comme “big data for music rights”, Loudr a développé des algorithmes permettant aux labels de musique, de pouvoir faire correspondre leur catalogue à l’utilisation et s’assurer qu’ils obtiennent le montant approprié de royalties.

Au fil des années, le paiement des licences et de redevances appropriés est devenue une équation difficile à résoudre pour le spécialiste du streaming audio récemment introduit en bourse.

La société a été confrontée à plusieurs poursuites judiciaires pour atteinte aux droits d’auteur par des détenteurs de droits musicaux.

Les affaires s’accumulent pour Spotify

Récemment, pas moins de 1,6 milliard de dollars étaient réclamés par Wixen Music Publishing, qui représente des artistes comme Tom Petty, Missy Elliot, Stevie Nicks et Neil Young, à Spotify.

En 2016, Spotify a conclu une entente avec la National Music Publishers Association pour payer 21 millions de dollars pour des redevances impayées. Et en juillet dernier, Spotify a été frappé de deux poursuites pour des litiges liés à des redevances après avoir réglé un recours collectif pour 43,5 millions de dollars en mai.

Dans une volonté de renforcer le suivi et le paiement précis des redevances, Spotify avait déjà mis la main sur Mediachain fin 2017.

La société gère l’information sur la propriété musicale à travers une base de données sécurisée par blockchain. Spotify a également commencé à limiter son option de streaming gratuit.

Ce que Loudr a construit est plus qu’un simple moyen intelligent et facile pour les artistes d’obtenir des licences mécaniques; c’est une véritable innovation dans l’industrie de la musique », a déclaré Adam Parness, responsable mondial de l’édition au sein de Spotify. “L’équipe Loudr complète parfaitement l’activité de publication musicale de Spotify et, ensemble, nous croyons que nous pouvons continuer à promouvoir un paysage de l’édition musicale plus ouvert, rationalisé et moderne.

(Crédit photo : 360b – Shutterstock.com)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur