Coorpacademy se tourne vers Google pour du “nanolearning”

ManagementRessources humaines

Coorpacademy, start-up EdTech spécialisée dans les formations en ligne (MOOC), exploite Google Assistant de concert avec ses contenus d’apprentissage professionnel.

Coorpacademy multiplie les initiatives visant à proposer de nouvelles expériences pour la formation.

La start-up parisienne ancrée dans le segment EdTech et spécialisée dans le Digital Learning met ainsi à profit Google Assistant pour offrir une interaction avec ses contenus de formation.

Pour l’heure, il s’agit d’un prototype qui a été élaboré dans le cadre du processus d’innovation interne au groupe. En effet, chaque collaborateur de la start-up dispose d’une demi-journée hebdomadaire pour développer le projet de son choix.

Deux développeurs basés à Paris ont ainsi partagé le fruit de leur travail avec l’équipe R&D de Coorpacademy située sur le campus de l’EPFL (Ecole polytechnique de Lausanne).

Dès à présent, il est possible de le tester avec Google Assistant, via le Google Home ou bien un smartphone Android idoine.

La start-up poursuivra ce développement sur Facebook et Twitter mais également avec d’autres assistants vocaux, tels que Siri d’Apple et Cortana de Microsoft.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de sessions d’apprentissage de très courte durée.

La start-up parlait déjà de « microlearning » avec des séquences d’apprentissage de 5 minutes, avec 600 modules disponibles. Avec Google Assistant, il s’agit maintenant de « nanolearning » pour approfondir sans douleur, à une fréquence régulière, ses connaissances sur différents domaines.

Avec Google Assistant, l’utilisateur n’aura qu’à interpeller l’assistant d’un « parler à Coorpacademy ».

Ensuite, une interaction s’établit avec l’assistant, avec la possibilité d’être testé de manière aléatoire sur un sujet donné ou de le guider vers une notion non traitée dans un cours du catalogue.

Frédérick Bénichou, cofondateur de Coorpacademy, explique cette approche basée sur de petites séquences d’apprentissage et comment les assistants vocaux se prêtent parfaitement à cet exercice.

«L’expérience d’apprentissage de Coorpacademy a été pensée, dès le début, pour s’adapter au rythme de l’apprenant. Quatre ans plus tard, sur la base des datas de comportement collectées sur plus de 500 000 utilisateurs, nous savons que nous avons fait le bon choix : une des clés de l’engagement en formation résidant dans la facilité d’accès aux contenus de formation et la liberté laissée à l’apprenant dans son parcours et rythme de formation”, explicite-t-il.

“L’étape ultime est de pouvoir se former sans s’organiser un temps spécifique, c’est ce vers quoi nous tendons en investissant sur les interfaces vocales.»

De cette manière, Coorpacademy permet d’accéder de manière interactive à ses cours de “Culture Digitale”. Mais, la start-up co-fondée en 2013 avec Jean-Marc Tassetto et Arnauld Mitre, prévoit d’ores et déjà d’étendre l’expérimentation à l’ensemble de son catalogue.

Coorpacademy s’inscrit ainsi encore un peu plus dans une pédagogie en lien avec le numérique, sans oublier la dimension ludique.

Après les MOOC lancés en partenariat avec l’éditeur Eyrolles et le lancement de la plateforme BFM Business School (vidéos d’e-learning pour se former aux enjeux de l’actualité économique), Coorpacademy se tourne maintenant vers l’intelligence artificielle des assistants vocaux, à commencer par celle de Google Assistant.

(Crédit photo : @Coorpacademy)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur