Do Not Track : Yahoo fait machine arrière sur Internet Explorer 10

Marketing
Yahoo Do Not Track Internet Explorer 10

Sous la pression des lobbys d’annonceurs soucieux du sort de la publicité ciblée, Yahoo conteste l’activation par défaut de la fonctionnalité Do Not Track dans Internet Explorer 10 et envisage de la contourner.

L’activation par défaut de la fonctionnalité Do Not Track dans le navigateur Internet Explorer 10 n’est pas du goût de Yahoo, qui envisage de la contourner sans concession, mais avec préavis.

Dans cet esprit, la firme de Sunnyvale joue carte sur table et s’exprime de manière brève, mais incisive, sur l’un de ses blogs. Elle estime que ce choix nuit à l’expérience des utilisateurs sans nécessairement refléter leur volonté.

Twitter s’est imposé comme l’un des hérauts du Do Not Track, pensé pour offrir aux internautes une gestion plus tangible de leur données personnelles et tout particulièrement de leur communication à des tiers.

Quelque 400 grandes entreprises du Net ont fait le serment de l’adopter avant la fin de l’année. Pour l’utilisateur final, c’est une liberté un tant soit peu retrouvée face aux nombreux cookies (fichiers témoins) qui collectent des données à tour de bras.

Le principe repose sur l’envoi, aux sites compatibles, d’une requête HTTP destinée à spécifier que le navigateur ne transmettra aucune donnée et n’acceptera aucun desdits cookies.

Mais le Do Not Track pose des problèmes à plusieurs échelons.

Il contrarie notamment les algorithmes du moteur C.O.R.E (Content Optimization & Relevance Engine), qui se basent sur les préférences de navigation de tout un chacun pour générer des pages d’accueil Yahoo personnalisées, entrevues comme une valeur ajoutée.

La publicité ciblée en pâtit tout autant et pour cause : les annonceurs ne peuvent plus identifier les habitudes de consommation et les profils types de la population connectée.

Rappelons que Yahoo est membre de la Digital Advertising Alliance. Ce groupe de pression réunit justement de nombreux annonceurs qui ont eux aussi manifesté leur désaccord face à la politique de Microsoft.

En contournant ainsi ce dispositif de protection de la vie privée, Yahoo ébranle ses résolutions prises en mars dernier, en qualité de fervent défenseur du Do Not Track, implémenté pour l’occasion sur tous les sites du portail.

Yahoo

Image 2 of 16

Yahoo : les co-fondateurs Jerry Yang et David Filo
Ces deux étudiants de Standford perçoivent d'emblée le potentiel du World Wide Web (copyright : Yodel Anecdotal)

Crédit photo : jimmi – Shutterstock.com

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur