Dropbox en Bourse : destination Nasdaq pour lever 500 millions de dollars

BourseCloudEntreprise

L’IPO approche pour Dropbox, dont le prospectus révèle des indicateurs financiers en progression régulière, malgré un déficit dépassant le milliard de dollars.

Un demi-milliard : c’est le nombre d’utilisateurs que Dropbox revendique… mais aussi, en dollars, la somme que l’entreprise américaine compte lever dans le cadre de son IPO.

Le processus a été enclenché avec le dépôt, ce 23 février 2018, d’un prospectus auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés boursiers aux États-Unis).

Destination prévue : le Nasdaq, sous le symbole DBX.

En l’état, Dropbox n’est pas rentable. Mais ses principaux indicateurs financiers sont sur une dynamique positive, à commencer par le chiffre d’affaires : de 604 millions de dollars en 2015, il est passé à 845 millions en 2016 (+ 40 %) et à 1,107 milliard en 2017 (+ 30 %).

Dans le même temps, la marge brute a successivement progressé de 32,5 % à 53,8 % (+ 21,3 points) et à 66,7 % (+ 12,9 points).

Les pertes se sont réduites en parallèle : 112 millions de dollars en 2017, contre 210 millions en 2016 et 326 millions en 2015, pour un déficit d’environ 1 milliard depuis le démarrage des activités de la firme en 2007.

Revendiquant, au 31 décembre 2017, 1 858 employés à temps plein et 430 millions de dollars en trésorerie, Dropbox s’estime en mesure de convertir 300 millions d’utilisateurs vers des offres payantes.

Ils sont pour l’heure 11 millions à avoir fait le pas (dont environ 70 % sur des offres individuelles), pour un panier annuel moyen avoisinant les 110 dollars.

Le prospectus d’IPO donne aussi des éléments sur la répartition du capital de Dropbox.

Le principal dirigeant Andrew Houston – qui a perçu, l’an dernier, 110 millions de dollars de rémunérations, quasi intégralement en actions – détient une participation de 25,3 %, pour 24,4 % des droits de vote. Son associé cofondateur Arash Ferdowsi en est respectivement à 10,3 % et 9,9 %.

Du côté des fonds d’investissement, Sequoia Capital est monté à 23,2 % des parts (pour 24,8 % des droits de vote), contre 5 % pour Accel Partners et 3,5 % pour T. Rowe Price.

Reconnaissant être exposé à des incidents de sécurité tel celui qui a entraîné la fuite de 68 millions d’identifiants de connexion, Dropbox précise que plus de 10 % des produits nets de son IPO seront alloués au remboursement d’une ligne de crédit contractée auprès de J.P. Morgan et Goldman Sachs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur