e-Médiateur de la République : une gare de triage des doléances des citoyens

Mobilité

On peut désormais contacter par chat l’autorité indépendante en charge des litiges opposant citoyens et administrations.

De sous-menus en sous-menus, on arrive rapidement à une réponse définitive :“Je suis au regret de vous annoncer qu’en application de l’article 1 de la loi de 1973, je ne peux intervenir que dans des litiges mettant directement en cause une administration ou un organisme investi d’une mission de service public. En cas de problème avec votre banque, vous pouvez saisir un médiateur bancaire. Vous trouverez la liste des médiateurs à cette adresse : http://www.fbf.fr/Web/internet/content_particuliers.nsf/(WebPageList)/mediation?Open.” 

Mais, si l’on souhaite prendre contact directement avec le Médiateur, on obtient même une adresse électronique pour Jean-Paul Delevoye (jpdelevoye@mediateur-republique.fr), l’actuel responsable de l’autorité jusqu’en 2010.

Wygwam mis à contribution

Le e-Médiateur a été développé par Wygwam, un “bureau d’expertise technologique” installée à Villeneuve-d’Ascq, près de Lille (Nord). “Cette société a été choisie sur appel d’offres, explique Claire Guillet, chargée de mission pour la communication du Médiateur de la République et qui a suivi ce dossier. Elle avait l’expérience de ce type d’applications, puisqu’elle avait déjà développé un agent communal virtuel pour la commune de Waterloo, en Belgique.”

Huit mois de travail ont été nécessaires. “Cinquante scénarii ont été élaborés, puis testés pendant trois mois l’été dernier par les délégués et le personnel de l’autorité”, détaille Claire Guillet. Le budget consacré à cette réalisation n’a pas été révélé.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur