Emploi : les 3 métiers tendance du digital

EmploiManagement
metiers-numerique-robert-half

Le cabinet Robert Half liste l’ingénieur système Linux, le chef de projet numérique et le chef de projet SIRH dans son classement 2019 des « jobs en or ».

Product owner, chef de projet SIRH ou ingénieur système Linux ? Vous figurez au classement 2019 des « jobs en or » de Robert Half.

Pour le cabinet de recrutement, ces trois profils sont d’autant plus convoités qu’ils sont « décloisonnés de leurs domaines d’excellence ». En d’autres termes, ils ont dépassé leur cercle traditionnel de compétences.

Parfois identifié comme chez de projet numérique ou web, le product owner est typiquement issu d’une école de commerce ou d’ingénieurs.
Il fait office de vecteur de communication entre la partie technique et le client. Dans ce cadre, il lui faut notamment assurer le lien entre l’IT et les métiers.
Son salaire annuel brut médian s’élève à 58 000 €, avec des perspectives d’évolution vers les fonctions de product manager et de chief product officer.

Compétences : viser large

Le salaire médian est à 42 000 € pour l’ingénieur système Linux, idéalement diplômé d’école d’ingénieurs ou titulaire d’un master spécialisé en informatique, réseau et télécommunications.
Allant de l’analyse de besoin à la maintenance, son rôle s’étend de plus en plus à la sécurisation du SI, voire à la partie réseaux. L’évolution peut notamment se faire vers un poste de responsable système réseaux télécoms (salaire médian : 55 000 €).

Le chef de projet SIRH affiche une rémunération médiane à 60 000 €. Diplômé d’école d’ingénieurs ou titulaire d’un master en informatique ou RH, il peut prétendre évoluer vers un poste de responsable RH ou directeur de paye.

L’an dernier, Robert Half avait mis en avant le développeur web (46 000 € de rémunération annuelle brute médiane), le data analyst (50 000 €) et le chef de projet RGPD / DPO (50 000 €).

Lire aussi :