Le projet SETI@Home menacé d’abandon

Mobilité

Pour assurer la poursuite du projet, l’équipe a lancé un appel à donations soutenu par l’écrivain Arthur C. Clarke.

Le projet SETI@Home, qui a réuni plus de 5 millions d’ordinateurs mis au service de la recherche d’une vie extra-terrestre (voir édition du 10 mai 1999), risque d’être complètement abandonné pour cause de manque de fonds.

Pour mettre à jour ses équipements et poursuivre ses activités, ce projet doit réunir environ 1 million d’euros d’ici la fin de l’année. L’écrivain et futurologue Sir Arthur C. Clarke a lancé un appel aux utilisateurs d’ordinateurs pour les inciter à envoyer leurs dons.

« Après la bulle des ‘dot com’, le soutien commercial qui a permis à SETI@home de fonctionner a pratiquement disparu », écrit l’auteur de 2001 : Odyssée de l’espace. « A cause de la perte de ce soutien, nous ne pouvons plus compter sur les fonds de l’Université de Californie. Nous approchons rapidement de la fin de nos réserves. » L’équipe chargée du projet a mis en place un site dédié sur lequel les internautes peuvent apporter leur contribution.

2,4 millions d’années de temps processeur

Lancé en 1999, SETI@Home était alors le premier logiciel déployé à grande échelle et tirant parti des ressources non utilisées de simples ordinateurs pour traiter des données habituellement gérées par des supercalculateurs. A ce jour, plus de 2,4 millions d’années de temps processeur ont été utilisées pour la recherche d’une intelligence extra-terrestre, à partir des données issues de l’observatoire d’Arecibo.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 12 avril 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur