Le spam envahit la blogosphère

Cloud

Des weblogs utilisés par des spammeurs, baptisés « splogs », fleurissent sur le Web mondial.

Est-ce la rançon du succès pour les weblogs ? La blogosphère a été, depuis quelque temps, infiltrée par les spammeurs avec l’arrivée d’un nouveau type de sites : les « splogs ».

Ce néologisme est utilisé pour décrire les milliers de faux carnets en ligne créés par des spammeurs et destinés à se positionner sur les différents moteurs de recherche et annuaires de blogs. Le terme est en fait d’origine néo-zélandaise et désigne un type de chaussure à mi-chemin entre un sabot (clog) et une pantoufle (slipper) en peau de mouton.

Google a indiqué que son service d’hébergement Blogger avait récemment enregistré environ 13 000 splogs.

Les terminologues de l’Internet ont également prédit différentes mutations du terme « blog », notamment le « phlog » (destiné aux vols de données par la méthode du phishing) et le « vlog » (un blog qui prétendrait fournir des informations sur les alertes virales mais attaquerait en fait lui-même ses lecteurs cliquant sur des liens).

(Traduction d’un article de VNunet.com en date du 02/11/05)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur