Next Generation Hotspot : le futur de l’Internet mobile passe par le Wi-Fi

4GCloudMobilité

Deux initiatives vont redonner une deuxième vie aux hotspots Wi-Fi : un nouveau standard permettra de se connecter automatiquement aux hotspots, et les opérateurs mobiles en profiteront pour alléger la charge de leurs réseaux 3G.

Le trafic mobile explose, et le NGH serait « un bon complément » à la 4G

Les avantages pour les industriels comme pour les consommateurs d’une telle généralisation du NGH sont pourtant très nombreux.

Le trafic data sur les réseaux mobiles a ainsi dépassé celui de la voix en 2010. Et il double tout les ans, ce que les investissements des opérateurs ont du mal à suivre.

En vert le trafic voix sur les réseaux mobiles mondiaux, en jaune le trafic data. Crédit : Wireless Broadband Alliance.

Les technologies femtocell ne sont pas la solution idéale, puisqu’elles coûtent chères  et peuvent être compliquées à déployer.

Pour les consommateurs, notons que le signal en 3G a parfois du mal à atteindre l’intérieur des immeubles, qui disposent par contre presque toujours d’une connexion Wi-Fi.

Et si l’opérateur a des accords avec des opérateurs de hotspots étrangers, le coût de l’Internet mobile serait fortement diminué pour les voyageurs qui pourraient désactiver la 3G sur leurs smartphones et se connecter automatiquement aux Wi-Fi compatibles (pour un coût réglé à son opérateur national).

Kelly Davis-Felner, directrice marketing de la Wi-Fi Alliance, conclut en précisant :

« Pour les utilisateurs finaux ce sera une bien meilleure expérience. Pour les constructeurs, ce sera l’occasion d’utiliser une technologie éprouvée et réaliser d’importantes baisses de coûts« .

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur