Nicolas Sarkozy évoque une « Hadopi 3 »

CloudRégulations

Lors du déjeuner avec des personnalités de l’Internet, le Président de la République aurait concédé que « le système Hadopi était inefficace et mal perçu ».

Le déjeuner « Internet », organisé à l’Elysée, a permis d’obtenir des engagements de la part de Nicolas Sarkozy.

En réunissant huit entrepreneurs et blogueurs* autour d’une table, le Président de la République a confirmé la création d’un Conseil national du numérique.

Mesure qui figurait déjà dans le programme France Numérique 2012 présenté en 2008 par Eric Besson qui occupait à l’époque le poste de secrétaire d’Etat à l’Economie numérique (depuis, il a repris ce portefeuille avec des fonctions de ministre).

Plus troublant : Nicolas Sarkozy envisage très sérieusement une loi Hadopi 3.

Selon le témoignage de Maître Eolas (avocat et blogueur), le Président de la République a évoqué une nouvelle mouture de la loi anti-piratage numérique qui « ne sera pas faite pour aggraver la répression, mais pour en faire quelque chose de plus présentable ».

Toujours selon ses propos recueillis par l’AFP, « le président comprend que le système d’Hadopi est inefficace et mal perçu ».

C’est une concession en termes d’évolution du dispositif mais il n’est pas question de remise à plat. Il vaut mieux ne pas trop s’emballer.

Liste des invités : Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com), Daniel Marhely (Deezer.com), Xavier Niel (Free) et Jean-Michel Planche (Witbe), Eric Dupin (Presse-Citron.net), Maître Eolas (avocat) et Nicolas Vanbremeersch (meilcour.fr, Spintank)

A lire également : Dossier spécial : Hadopi : avis de tempête sur la loi anti-piratage (réactualisé)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur