Numericable-SFR : relancer la machine commerciale, investir dans le réseau

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
michel-combes-altice

Propriété d’Altice, le groupe Numericable-SFR poursuit sa ré-organisation mais veut rebondir : nouvelle box pour la fibre et service de vidéo à la demande (Zive).

C’était la grande première médiatique de SFR à l’ère Altice.

Un parterre de top dirigeants du groupe télécoms et médias ont convié la presse lundi au campus de SFR à Saint-Denis pour faire le point sur le business en France : Dexter Goei (Directeur général d’Altice), Michel Combes (Directeur des opérations d’Altice), et Eric Denoyer (Directeur général de Numericable-SFR).

Objectif : marquer les esprits à propos du “nouveau SFR”. Comment ébaucher cette nouvelle renaissance ?

Le binôme de marques Numericable-SFR va s’effacer progressivement. La période de la fusion, bouclée en novembre 2014, est achevée.

Priorité est donnée aux investissements réseaux pour “un projet industriel à long terme” et à la relance de la machine commerciale. Mais il faudra aussi stimuler les troupes en interne, ce qui n’est pas évident au regard de la ré-organisation intense source de tensions en interne.

Le renouveau commencera donc par un lifting de marques : SFR est privilégiée aux dépens de Numericable, qui va progressivement s’estomper au niveau de la communication.

Il y aura d’autres conséquences selon l’édition des Echos du lundi : les clients Numericable seront incités à basculer vers une offre SFR et la majeure partie des 62 boutiques du réseau Numericable seront amenées à disparaître. Seules 5 passeront au couleur de SFR.

235 salariés sont concernés par l’évolution des canaux de distribution physique. “Ils seront affectés sur la base du volontariat aux boutiques SFR. Aucun plan social n’est prévu.”

L’autre marque Virgin Mobile serait également amenée à périr au profit de RED by SFR (offre low cost).

On oublie l’appétit gargantuesque d’Altice pour avaler (en vain) Bouygues Telecom. Place à “l’intégration”.

“Nous ne sommes ni boulimiques, ni frénétiques, nous sommes des industriels”, a assuré Dexter Goei, le plus proche collaborateur de Patrick Drahi, l’homme d’affaires à la tête du groupe télécoms-médias qui s’étend au niveau international (Belgique & Luxembourg, Portugal, Etats-Unis…).

Pour avancer dans l’innovation, le groupe télécoms a également annoncé la mise en place d’un réseau international d’Altice Labs.

Zive : nouvelle marque grand public

Toujours dans le cadre de cette conférence, le directeur des opérations Michel Combes a pris le relais pour garantir que “le niveau d’endettement du groupe [45 milliards d’euros pour Altice au global dont 12,3 milliards d’euros pour

Numericable-SFR, ndlr] ne freine pas les investissements”. Cela se traduira par un déploiement annuel de 2 millions de lignes très haut débit en France dès 2016 en vue d’atteindre les 18 millions en 2020 (22 millions à l’horizon 2022).

La convergence tous azimuts est propagée : l’idée étant de “partir du très haut débit fixe pour l’enrichir de contenus et l’apporter au mobile”.

En l’état actuel, 7,4 millions de foyers sont éligibles à la fibre de SFR. Dans la course à la 4G, SFR est en retard mais Michel Combes assure que le retard pris dans l’Internet mobile face à la concurrence sera résorbé d’ici 2017.

L’ex-patron d’Alcatel-Lucent qui a rejoint le groupe Altice à la rentrée de septembre évoque une capacité d’investissement de plus de 4 milliards d’euros par an pour le groupe, dont 2 milliards en France.

Pour remettre un pied à l’étrier dans la bataille commerciale, SFR va proposer à partir du 17 novembre la Box Fibre Zive pour SFR : disque dur de 500 Go, Wi-Fi à 1750 Mbit/s (théorique), de la connectivité sans fil Bluetooth et NFC (pour communiquer avec des apps de smartphones) et support de la vidéo 4K.

SFR-Zive-Box
La Box Fibre Zive de SFR

Au démarrage, la nouvelle box sera uniquement compatible avec le réseau de Numericable à terminaison coaxiale (FTTB).

La version FTTH adaptée au réseau fibre de SFR débarquera en 2016, précise Silicon.fr.

En matière de contenus, le groupe sort un nouveau service de vidéo à la demande par abonnement (SVoD) : Zive.

Dotée de 5000 titres (dont 400 en 4K), l’offre s’étoffera à 15 000 titres fin 2016.

On peut s’attendre à des productions originales comme l’Américain Netflix. Zive sera disponible pour 9,90 euros par mois aux clients de SFR, et même intégrée dans l’offre premium à partir de la formule Power Plus.

Il est temps que le groupe stoppe l’hémorragie de clients. A la fin du troisième trimestre 2015, Numericable affichait 21,8 millions de clients dans le mobile (contre 23 millions à la même période l’an passé). Pour les clients fixes, l’alarme est également enclenchée : 6,3 millions de clients en T3 2015, contre 6,6 millions à la même période l’an passé.

A noter toutefois que l’opérateur gagne tout de même des clients dans le segment des offres grand public très haut débit : 1,7 millions de clients contre 1,5 million un an plus tôt.

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur