RH : Rue de la Paye rejoint le portefeuille de Cegedim

EntrepriseFusions-acquisitionsManagementRessources humaines
gestion-paie-payfit-leve-fonds

Cegedim met la main sur un spécialiste de l’externalisation de la paye dont l’offre s’est progressivement ouverte à la gestion des ressources humaines.

« Dans la gestion des ressources humaines, nos opportunités s’accroissent. »

Cegedim établissait ce constat dans son rapport d’activités 2017. L’éditeur, classé au 4e rang dans la dernière édition du Truffle 100*, mettait en avant un contexte législatif favorable – avec notamment l’entrée en vigueur de la déclaration sociale nominative – doublé d’une « volonté des entreprises de sous-traiter les tâches administratives sur un périmètre très large ».

Son développement sur la verticale passe par une acquisition. L’opération, réalisée par la filiale Cegedim SRH, porte sur Rue de la Paye.

Frédéric Malot
Frédéric Malot est cofondateur et principal dirigeant de Rue de la Paye.

Née en l’an 2000, cette société dispose aujourd’hui de trois sites de production (Paris, Bucarest et Vichy, où se trouve son siège social). Elle revendique « plus de 5 000 entreprises en gestion ».

Son métier initial était l’externalisation de la paye à destination des experts-comptables… qui sont, avec le temps, devenus ses grossistes. Son offre s’est élargie en parallèle pour toucher à la gestion des ressources humaines, avec un « RH Store » qui regroupe des services édités par des partenaires : contrat de travail, mutuelle, gestion des notes de frais, assistance juridique, etc.

Le levier de conquête du marché des PME avait véritablement été activé en 2014, sous la forme d’un accord d’IT contre equity. La plate-forme de services IT Pentalog était entrée au capital de Rue de la Paye en échange de ressources d’ingénierie logicielle et de marketing digital assorties du recrutement d’un CTO.

Du côté de Cegedim, qui revendique « 350 000 bulletins de paye » établis chaque mois pour le compte de clients, on complète un portefeuille RH au sein duquel des outils d’analytique côtoient des modules de gestion du temps ou encore de consolidation des systèmes de paye.

Le groupe a réalisé, au 1er trimestre 2018, un C.A. de 111,941 millions d’euros (+ 1,8 % sur un an), dont 72,9 millions pour sa division Assurance santé, RH et e-services (+ 6,3 %).

* Avec 441 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016, pour un effectif de 4 062 personnes, dont 767 en R&D.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur