Trafic Internet : le Web dépasserait le peer to peer

Cloud

Selon le fournisseur de solutions IP Ellacoya Networks, YouTube génère à lui
seuil 20% du trafic Web.

Selon une étude menée par l’équipementier Ellacoya Networks, le trafic Web « normal » vient de dépasser le trafic lié au peer to peer, et ce pour la première fois depuis quatre ans. Les flux « HTTP » redeviennent le principal consommateur de bande passante.

D’après cette enquête, qui s’appuie sur une analyse des usages d’un million d’abonnés haut débit en Amérique du Nord, 46% du trafic généré sur le réseau provient de flux HTTP « classiques », devant le trafic généré par le peer to peer (37%). 9% du reste du trafic est lié aux forums « usenet » (protocole NNTP), 3% au streaming « non-HTTP » de vidéos, 2% aux jeux et 1 % à la voix sur IP.

Au sein du trafic HTTP, 45% des échanges ont trait à la consultation de pages Web « traditionnelles » (textes et images), tandis que la diffusion de vidéo en streaming pèse 36% et les flux audio représentent 5%. A lui seul, YouTube compte pour environ 20% du trafic HTTP (10% du trafic global).

« La popularité de la consultation de vidéos par navigateur a un impact important sur la consommation de bande passante et sur la répartition du trafic sur le réseau », argue Fred Sammartino, vice-président du marketing produit Ellacoya. « La manière dont les gens utilisent internet passe rapidement du navigateur au streaming en temps réel », conclut-il.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 18 juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur