VMware se met à l’heure européenne avec Amazon Web Services

CloudVirtualisation

Amazon Web Services ouvre, dans son datacenter de Londres, l’offre montée avec VMware pour faciliter la migration de charges de travail vers le cloud public.

Il y a du nouveau dans le datacenter londonien d’Amazon Web Services.

Le groupe américain y ouvre une offre lancée voilà six mois et jusqu’alors limitée à deux zones de disponibilité aux États-Unis : VMware Cloud sur AWS.

Le service est destiné à simplifier la migration des charges de travail vers le cloud public.

Il permet d’exécuter la pile SDDC (datacenter défini par logiciel) de VMware sur l’infrastructure AWS. En l’occurrence, sur des hôtes équivalents à des instances EC2 I3.16XL (2 sockets de 18 cœurs, 512 Go de RAM et 13,8 To de stockage brut).

Les deux environnements partagent les mêmes outils d’administration et de gestion des politiques (une instance de serveur vCenter étant déployée dans le cadre de chaque SDDC).

Les machines virtuelles, dont la migration peut se faire à froid ou en « mode lié hybride » avec un seul écran de gestion, ont la possibilité de se connecter à des ressources AWS natives : instances Amazon EC2, compartiments de stockage S3, bases de données RDS…

L’offre est utilisable à la demande ou sur contrat pour 1 ou 3 ans. La prise en charge de la compression et de la déduplication via VMware vSAN vient d’y être ajoutée, tout comme des intégrations avec AWS CloudFormation et Hashicorp Terraform pour automatiser le provisionnement.

Parmi les fonctionnalités en cours de déploiement figure la capacité à étendre un cluster (4 à 16 hôtes, chaque SDDC prenant en charge jusqu’à 10 clusters) sur deux zones de disponibilité AWS et à migrer des charges de travail.

Après le Royaume-Uni, il est question, selon Les Échos, de déployer l’offre dans les installations d’AWS en Allemagne. Aucune annonce n’est faite pour la France, où des datacenters ont ouvert en décembre dernier.

VMware dispose de partenariats similaires avec IBM et Microsoft.

Crédit photo : gothopotam via VisualHunt / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur