Voiture autonome : Apple étend sa flotte en Californie

Poste de travail
apple-conduite-autonome

Apple semble donner un coup d’accélérateur dans le domaine de la conduite autonome en élargissant sa flotte de voitures d’essai en Californie.

Apple poursuit discrètement ses tests de voitures autonomes.

Peut-on y voir un signe d’accélération ? La firme de Cupertino a fait le choix d’étendre sa flotte à 27 véhicules. Elle a pu enregistrer 24 véhicules de modèle Lexus RX450h auprès du Département des véhicules automobiles de l’Etat de Californie (DMV).

Jusqu’ici, le groupe dirigé par Tim Cook avait reçu un permis pour tester que trois véhicules autonomes en avril 2017.

Les véhicules de test d’Apple ont d’ores et déjà été repérés à plusieurs reprises, notamment en octobre 2017. Le véhicule en question était équipé de capteurs, des caméras et de 6 LIDAR signés Velodyne.

L’extension à 27 véhicules de test dans la phase pilote de conduite autonome pourrait être perçue comme une volonté renforcée d’avancer plus vite.

Pour sa part, Tim Cook avait officiellement déclaré qu’Apple allait se concentrer sur des systèmes pour véhicules autonomes. La conception d’Apple Car – imaginé à travers le “Projet Titan”-  semble écarter mais il faut rester prudent sur les réelles intentions d’Apple dans ce secteur marqué par une certaine effervescence.

Néanmois, on remarque que des concurrents avancent vite, comme Waymo (la branche conduite autonome d’Alphabet/Google), Uber ou encore Baidu en Chine avec sa plateforme ouverte Apollo.

A titre de comparaison, l’ex-Google Self-Car Project devenu Waymo intensifie les tests dans six Etats américains, dont un service grandeur nature avec 600 mini-vans de marque Chrysler en cours de déploiement à Phoenix (Arizona).

(Crédit photo : @Apple)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur