4 bavardages sur 10 sont “futiles” sur Twitter

Mobilité

Selon une étude de Pear Analytics, Twitter véhiculerait plus de 40% de messages “futiles” contre 37% de vraies conversations. 4% des tweets laissés sont aussi des spams.

Twitter ne serait-il finalement qu’une perte de temps ? Selon une étude du cabinet américain Pear Analytics, 40% des messages laissés par les internautes sur le service de micro-blogging, qui se positionne déjà comme “une nouvelle forme de communication”, seraient des “bavardages futiles”. Twitter permet en effet de laisser des “tweets” (“gazouillis”) de 140 caractères maximum par message sur son profil ou sur celui de ses amis.

Pour mener à bien cette étude, Pear Analytics a analysé 2 000 messages piochés au hasard sur les profils de certains internautes en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, et ce, pendant deux semaines. Il les a ensuite rangés dans six catégories, au choix : actualités, pourriels, auto-promo, bavardages futiles, conversation et informations à faire passer.

Ainsi, 811 messages sur les 2 000 recencés, soit environ 4 tweets sur 10, ont été classés en “bavardages futiles” du type “Je reviens de ma pause déjeuner” ou “La journée à la plage était fantastique”.

Moins inutile, plus de 37% des courts messages enregistrés sur Twitter sont des “conversations”, qui correspondent à des tweets postés dans le cadre d’une discussion entre plusieurs internautes ou pour en susciter une.

Tout comme les boîtes e-mails, Twitter est aussi un beau vecteur de spams. Selon Pear Analytics, les pourriels représentent presque 4% des messages publiés sur la plate-forme de micro-blogging. Ce service est aussi un bon moyen de se faire connaître et de lancer une mini-campagne marketing : 5,85% des messages laissés sont le fait d’entreprises qui cherchent à se faire connaître.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur