4G : plus de 1000 antennes pour Free Mobile

4GMobilitéOpérateursRégulationsRéseaux
free-mobile-bouygues-telecom-4g

Au 1er août, le parc 4G de Free Mobile dépasse le millier d’antennes LTE… sur la bande de fréquence à 2,6 GHz.

En trois mois, le parc 4G de Free Mobile a doublé de volume, dépassant au dernier pointage le millier d’antennes LTE.

L’opérateur a plus précisément obtenu, au 1er août, une autorisation d’exploitation de 1094 sites radio, délivrée par l’Agence nationale des fréquences.

Il bénéficie désormais de 18 mois pour mettre en service son réseau à très haut débit… et lancer des offres commerciales lorsque sa couverture du territoire sera jugée suffisante.

40%, 50%, 60% de la population ? Les objectifs de Xavier Niel restent pour l’heure inconnus, mais le principal dirigeant d’Iliad-Free a donné le ton, estimant que le déploiement de la 4G dans des zones parcellaires “ne saurait rendre la commercialisation crédible”.

Menées dans la bande de fréquence à 2,6 GHz (Free Mobile n’a pas obtenu de lot à 800 MHz), les expérimentations s’échelonneront vraisemblablement jusqu’à l’été 2014.

Avec ses 1094 antennes autorisées, Free rattrape Orange (1612 antennes, dont 1321 en service) et Bouygues Telecom (3230, pour 373 en service).

SFR, qui dispose de 943 autorisations pour 422 stations exploitées, préfère se concentrer sur le 800 MHz.

Héritées de la télévision analogique, ces “fréquences en or” sont d’autant plus convoitées qu’elles possèdent une meilleure capacité de pénétration dans les immeubles et une portée accrue en zone rurale.

Lors de l’attribution des licences d’exploitation en décembre 2011, la filiale de Vivendi a mis plus d’un milliard d’euros sur la table pour obtenir deux lots à 10 MHz en duplex.

Orange a pour sa part déployé 192 antennes à 800 MHz.

Bouygues Telecom n’en a installé que 47, mais dispose de 2431 stations branchées sur la bande des 1800 MHz, jusqu’alors dédiée aux technologies GSM et désormais réutilisées sur le principe dit du “refarming”, avec l’aval de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Ce qui lui permettra de couvrir instantanément, au 1er octobre, 40% de la population. Et d’ouvrir notamment l’iPhone 5 au très haut débit mobile, comme le note Silicon.fr.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la 4G, ça vous connaît ?

Crédit photo : pittaya – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur