4G : Orange fait sa “Sosh-chotte”

4GMobilitéRégulations
sosh-4G-orange

Début avril, Orange va commercialiser ses premières offres 4G auprès du grand public. Mais les clients Sosh seront d’emblée exclus.

Orange prépare la commercialisation de la 4G auprès du grand public à partir du 4 avril dans 11 villes au démarrage (et Paris avant la fin 2013).

Mais pas question de brader l’Internet très haut débit mobile considéré comme un avantage concurrentiel.

Interrogé sur le sujet par LeFigaro.fr, Stéphane Richard, P-DG du groupe Orange France Telecom, considère la 4G/LTE comme “un élément clef de notre stratégie pour redonner de la valeur au marché”.

Le dispositif commercial est ébauché : “La 4G sera offerte, dans un premier temps, pour nos clients haut de gamme (Origami Jet) ; et nous la proposerons en option pour tous les autres forfaits Origami, à 1 euro de plus par mois jusqu’à la fin de l’année.”

Après extension du réseau, l’opérateur ajustera la grille tarifaire.

Mais il se montre intransigeant sur un point : les clients Sosh – du nom de sa marque low cost poussée comme la riposte anti-Free Mobile – ne pourront pas accéder à la 4G.

Au dernier relevé de compteur, Orange recense plus d’un million de clients Sosh.

La 4G sera-t-elle vraiment une source de valeur ? Une étude Exane BNP Paribas – Arthur D. Little sème le trouble.

Relayée à la mi-mars par Les Echos, celle-ci considère que “le mouvement vers la 4G ne permettra probablement pas à l’industrie du mobile européen d’augmenter les prix”.

Les analystes tablent sur un ARPU “data” (consommation moyenne par utilisateur) de 12 euros par mois pour chaque smartphone 4G à l’horizon 2016 (contre un ARPU d’environ 10 euros pour la 3G data actuellement).

Quiz : Connaissez-vous la 4G ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur