Apple a fixé la sortie de l’iPhone au 29 juin prochain

MobilitéSmartphones

Dans un premier temps, le premier “téléphone iPod” d’Apple ne sera disponible
qu’aux Etats-Unis à travers un accord exclusif avec AT&T/Cingular.

La date officielle de sortie est fixée par voie de publicités d’Apple disponibles en ligne depuis dimanche 3 juin 2007 (que l’on peut visionner ici aussi) : l’iPhone débarquera le 29 juin 2007. Le très attendu téléphone mobile multimédia ne sera disponible qu’aux Etats-Unis dans un premier temps. En partenariat exclusif pour deux ans avec Cingular (aujourd’hui AT&T), le principal opérateur mobile du territoire.

Il sera commercialisé 499 dollars pour le modèle à 4 Go d’espace de stockage et 599 dollars pour 8 Go. Pour le reste du monde (l’Europe et l’Asie principalement), aucune date n’a été évoquée. Mais les lancements locaux, dont la France, devraient s’effectuer dans le courant du deuxième semestre.

Présenté début 2007 à l’occasion du MacWorld Expo de San Francisco comme un téléphone “révolutionnaire”, l’iPhone se distingue de ses concurrents par son écran tactile qui vient occuper toute la surface du terminal. Soit un écran panoramique de 8,9 cm de diagonale qui, grâce à son “accéléromètre”, détecte automatiquement les mouvements de rotation pour passer du mode portrait (vertical) au mode paysage (horizontal). Ce qui se révèlera bien pratique pour faire défiler les pochettes d’album de la musique achetée sur iTunes Store. Car l’iPhone, en plus d’être un téléphone, est également un iPod audio et vidéo.

Pas encore caméscope

L’appareil est motorisé par une version dédiée de Mac OS X, ce qui le rend multitâches. Cela permet par exemple de télécharger son courrier tout en écoutant de la musique ou en parcourant le Web. L’iPhone dispose en effet de toutes les applications indispensable à la communication : client e-mail HTML (POP3 et IMAP) et navigateur Safari (version portable) pour l’essentiel. Si l’iPhone supporte le réseau GSM, il reste sourd à la 3G (UMTS/HSDPA). Les amate urs de programmes télévisés sur téléphone devront se contenter de l’Edge (2,5G) pour recevoir leurs émissions préférées (si tant est qu’un opérateur ou portail le propose). En revanche, l’iPhone supporte le Wi-Fi (802.11b/g) ainsi que le Bluetooth.

L’iPhone ne fait pas encore caméscope mais son appareil photo intégré permet de capturer des images à 2 millions de pixels. Le gestionnaire de photos interne facilitera leur consultation et transfert vers le PC ou la Mac. L’iPhone est compatible Mac OS X et Windows (2000, XP et Vista). Bardé de technologie, l’iPhone détecte automatiquement le niveau de luminosité ambiant afin d’adapter la puissance de rétroéclairage de l’écran. Dans le même souci d’économie d’énergie, l’appareil éteint automatiquement l’écran lorsqu’on l’utilise en mode téléphone.

10 millions d’unités

Ni Apple ni AT&T/Cingular n’ont pas évoqué d’objectifs sur le marché de la téléphonie mobile (1 milliard d’unités distribué annuellement). Si Apple veut convaincre et atteindre 1% du marché, il lui faudra vendre 10 millions d’iPhone en un an. Ce qui est considérable tout en ne représentant pas une menace sérieuse pour les principaux constructeurs. Eternel leader, Nokia s’accapare plus de 35 % du marché au premier trimestre 2007, selon le cabinet Gartner. Le constructeur finlandais est suivi de l’américain Motorola (18,5 %), puis Samsung (12,5 %), Sony Ericsson (8,4 %) et LG (6,2). Le reste des constructeurs occupent 18,7 % des parts.

Il n’empêche qu’avec l’initiative d’Apple, AT&T/Cingular pourrait en profiter pour conforter sa position face à ses principaux concurrents Verizon Communications et Sprint Nextel. En France, il restera à vérifier si le modèle d’accord exclusif sera repris et, si c’est le cas, par quel opérateur?

Enfin, l’iPhone introduit une nouvelle plate-forme pour la mobilité qui viendra concurrencer les environnements installés que son Symbian S60, Windows Mobile voir Linux. A condition que le prix et les absences de la 3G ou de capture vidéo ne viennent pas refroidir les plus enthousiastes des aficionados de la Pomme. Avec l’iPhone, Apple parviendra-t-il à faire de la téléphonie mobile ce qu’il a fait de la musique avec le couple iTunes/iPod?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur