Apple Music : un tournant pour Spotify ?

Apps mobilesMobilité
spotify-apple-music

En réaction à l’annonce d’Apple Music, Spotify s’apprêterait à réviser ses tarifs à la baisse. D’autres manoeuvres se préparent, dont une levée de fonds.

Spotify aurait-il été piqué au vif par l’annonce d’Apple Music ?

L’entreprise suédoise vient de réactualiser ses données d’audience : sa plate-forme de streaming musical compte désormais officiellement 75 millions d’utilisateurs, dont 20 millions abonnés à l’offre payante (9,99 euros TTC par mois en France). Des chiffres multipliés par deux en un an : au pointage de mai 2014, il était question de 10 millions de comptes premium sur 40 millions actifs.

Profitant de l’occasion pour annoncer le franchissement du seuil des 3 milliards de dollars reversés aux ayants droit (dont 300 millions rien qu’au 1er trimestre 2015), Spotify ne communique pas sur d’éventuelles nouvelles offres destinées à contrer celles d’Apple.

Une offensive serait pourtant bel et bien prévue sur le court terme. C’est tout du moins ce que laisse entendre The Verge, qui s’appuie sur le témoignage de Jonathan Price, directeur de la communication chez Spotify.

Dans l’absolu, sur le seul critère tarifaire, l’offre d’Apple est plus avantageuse. Non pas pour un usage individuel (9,99 dollars dans les deux cas), mais à partir de deux utilisateurs.

Il faudra en l’occurrence compter 14,99 dollars par mois pour l’abonnement familial* permettant à 6 personnes de se connecter simultanément. Il n’existe, pour l’heure, d’offre similaire chez Spotify, qui facture 5 dollars par personne supplémentaire, jusqu’à un maximum de 5 (ce qui fait 29,99 dollars).

Pas assez cher, mon fils

L’alignement sur Apple Music semble imminent. D’après Jonathan Price, Spotify compte effectivement « proposer à plus grande échelle » des offres comme celle proposée en Suède, avec une formule 5 personnes accessible pour l’équivalent d’environ 20 dollars.

Une question reste en suspens : comment Apple peut-il proposer un tel tarif alors que ses concurrents peinent déjà à dégager de la marge avec leurs offres actuelles (plus de 150 millions de dollars de pertes pour Spotify en 2014) ? La firme de Cupertino aurait-elle accepté le principe de prix plancher pour recruter un maximum d’utilisateurs, quitte à puiser dans sa trésorerie de 150 milliards de dollars pour compenser le manque à gagner auprès des ayants droit ?

Contrairement à Spotify, Apple n’est pas confronté à la problématique de conversion des utilisateurs depuis une version gratuite : il n’existera que des formules payantes, à l’exception des trois premier mois d’essai gratuit.

Lancement prévu le 30 juin dans une centaine de pays, avec plus de 30 millions de titres… sans que l’on sache réellement quelles majors sont dans la boucle. Un accord avec Universal Music est évoqué. Il fait d’ailleurs l’objet d’enquêtes antitrust, les autorités américaines et européennes craignant une distorsion de concurrence sur le marché de la musique en streaming.

* Pour utiliser cet abonnement, il faut configurer le paramétrage familial iCloud sur un terminal Mac ou iOS, puis inviter les membres de la famille. Une fonctionnalité qui permet déjà de partager des contenus depuis iTunes, iBooks et l’App Store.

Crédit photo : Oskari Porkka – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur