Baisses tarifaires chez Intel et AMD

Mobilité

Moins 21 %, moins 32 %… Pour préparer le terrain à un futur Pentium 4 à 3,2 GHz, Intel vient de mettre à jour la grille tarifaire de ses processeurs de bureau. Le Pentium 4 Hyper-Threading à 3,06 GHz passe ainsi sous la barre des 600 dollars et rejoint l’Athlon XP 3000+ d’AMD, qui se voit contraint d’aligner ses tarifs sur ceux du leader. Et d’anticiper l’arrivée du Centrino en modifiant également ses tarifs sur sa gamme de puce mobiles.

Intel et AMD viennent de baisser les tarifs de plusieurs de leurs processeurs de bureau. Les réductions varient de 6 à 21 % du côté de l’architecte du Pentium et atteignent près de 32 % chez son concurrent. Ainsi, le Pentium 4 Hyper-Threading (P4 HT) à 3,06 GHz perd près de 8 % en passant de 637 à 589 dollars (prix indiqués pour l’acquisition par lots de mille unités). Il s’aligne ainsi sur le tarif de l’Athlon XP 3000+ (fixé à 588 dollars) qu’AMD n’a pas jugé pertinent de modifier. Pas plus que l’Athlon XP 2800+ qui, à 375 dollars, se trouve désormais en concurrence frontale avec le P4 à 2,8 GHz qui baisse de 6,5 %.

Si AMD n’a pas touché aux prix de ses processeurs haut de gamme, le fondeur de Sunnyvale n’a pas d’autre choix que de s’aligner à son tour sur les tarifs d’Intel qui impose une réduction de plus de 20 % à ses P4 à 2,66 et 2,6 GHz (désormais à 241 dollars contre 305) et 2,53 et 2,5 GHz (193 dollars au lieu de 243). Les Athlon 2700+ et 2600+ se négocient désormais respectivement 267 et 241 dollars, contre 349 et 297 précédemment. A l’exception du XP 2700+ (pour lequel Intel n’offre pas d’équivalent), AMD commercialise donc ses trois processeurs les plus puissants au même tarif que ceux du leader. Et perd ainsi un argument commercial.

En revanche, AMD parvient à maintenir des différences entre les P4 à 2,4 et 2,2 GHz et les Athlon XP 2400+ et 2200+. Les prix de ces derniers sont respectivement fixés à 141 et 107 dollars contre 163 dollars du côté d’Intel. Avec près de 32 % de réduction, l’Athlon XP 2200+ est la puce qui bénéficie de la plus grande baisse de tarif. Les bénéfices pour l’utilisateur sur le reste de la gamme chez AMD (de l’Athlon XP 2100+ au 1700+) se limitent à deux dollars maximum.

Jusqu’à 44 % de baisse

Aucun nouveau produit ne justifie cette mise à jour tarifaire. Mais un P4 HT à 3,2 GHz est attendu très prochainement chez Intel. Le processeur pourrait alors être commercialisé à plus de 600 dollars et justifierait ainsi la nouvelle grille tarifaire du fondeur. AMD n’a pas eu d’autre choix que de suivre Intel en modifiant à son tour ses tarifs. Paradoxalement, si Intel offre entre 11 et 16 % de réduction sur ses Xeon, les tarifs de la gamme de processeurs mobiles ne connaît aucun mouvement, alors que la nouvelle génération de puce pour ordinateur portable est attendue le 12 mars avec le Centrino (voir édition du 21 février 2003).

Paradoxe ou anticipation, c’est chez AMD qu’on découvre des baisses tarifaires sur la gamme mobile. Les réductions varient entre 32 % (Athlon XP M 1500+) et 44 % (le 1700+). Les versions haut de gamme bénéficient pour leur part de plus de 37 % de baisse pour l’Athlon XP 2200+ Mobile et plus de 41 % sur le 2000+. Rappelons que deux tarifs caractérisent les processeur mobiles chez AMD à partir de l’Athlon XP 1900+ et inférieur. Il s’agit d’une différence de consommation et, par conséquent, de dissipation thermique pour une même puce. Les tarifs les plus élevés s’appliquent à la puce la moins consommatrice, justifie-t-on du côté d’AMD France qui se refuse à indiquer les valeurs des différences en question.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur