BlackBerry pourrait abandonner quelques morceaux choisis

Régulations
blackberry-vente

La vente de BlackBerry, qui s’inscrit comme la principale porte de sortie pour le constructeur canadien, pourrait ne concerner que certaines de ses activités et technologies.

La situation semble se décanter dans le dossier BlackBerry.

Engagé dans une situation périlleuse, le fabricant télécoms canadien avait annoncé, à la mi-août, explorer plusieurs pistes de redressement.

Parmi les options de sortie de crise figure le lancement d’un processus d’enchères accéléré qui pourrait aboutir à la revente pure et simple de la société avant la fin de l’année.

Les acheteteurs potentiels – essentiellement des fonds d’investissement, mais Lenovo serait aussi sur les rangs – ne manifesteraient toutefois que peu d’intérêt à l’égard de cette solution.

Ils privilégieraient en l’occurrence certaines technologies et activités de BlackBerry, tout particulièrement son système d’exploitation mobile (et potentiellement son coeur QNX acquis en avril 2010) et les brevets autour du réputé clavier mécanique.

Sans pour autant délaisser la gestion des terminaux et la sécurisation des communications avec BlackBerry Enterprise Server.

Leur convoitise se porte aussi sur la technologie Balance, qui cloisonne les environnements privé et professionnel dans une logique d’adoption du BYOD (‘Bring Your Own Device’).

Une fonctionnalité récemment étendue aux environnements iOS et Android, avec une base clients actuellement estimée entre 3 et 4,5 milliards de dollars.

Quant au portefeuille de brevets de BlackBerry, il est valorisé, comme le note Silicon.fr, entre 2 et 3 milliards de dollars.

C’est surtout la production de terminaux mobiles qui peine à attirer les investisseurs : la seule fermeture de l’unité de production pourrait entraîner une charge de 2 milliards de dollars.

Autre piste potentielle, celle de Fairfax Financial Holdings : le principal actionnaire individuel se serait rapproché de plusieurs fonds  d’investissements canadiens pour monter une opération de rachat de BlackBerry dans son intégralité.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les smartphones BlackBerry génération 2012 ?

Crédit illustration : Lightspring – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur