BlackBerry : immersion dans l’Internet des objets

Régulations
blackberry-internet-objets

Plate-forme, écosystème, partenariats, valorisation des données : BlackBerry a défini les grands axes du Projet Ion, qui marque son entrée sur le marché prometteur de l’Internet des objets.

BlackBerry a profité de la conférence O’Reilly Solid tenue à San Francisco pour annoncer le Projet Ion, qui vise à fournir un ensemble de solutions pour aider les entreprises à tirer parti de l’Internet des objets (IoT).

Cette initiative se traduira par la mise en place de ressources dédiées. Notamment une plate-forme publique sécurisée qui regroupera des applications ouvrant l’accès à de multiples sources de données. Celle-ci s’appuiera visiblement sur la technologie QNX – du nom de ce noyau Unix qui fait tourner l’environnement BlackBerry 10 – et sur une solution de gestion des terminaux mobiles inspirée du serveur BlackBerry Entreprise Services (BES10).

Avec l’objectif de connecter toujours plus d’appareils, un cadre coopératif sera établi entre développeurs, opérateurs, fournisseurs et experts, sous la forme d’un “écosystème de l’IoT”. Le développement des technologies connectées sera soutenu par des partenariats stratégiques, tout particulièrement avec l’ICC (Industrial Internet Consortium, chargé d’élaborer des standards de technologies industrielles), mais aussi les organisations gouvernementales et le monde universitaire.

Vice-président de la division Entreprise, John Sims avait donné le ton voici quelques jours : “Nous sommes idéalement positionnés pour être un acteur majeur sur le marché de l’Internet des objets, qui se chiffre en multi-milliards de dollars“. L’idée principale du Projet Ion, c’est d’alimenter les entreprises en données formatées, exploitables de manière optimales. BlackBerry compte s’appuyer sur des outils d’analytique open source de tierces parties pour viser des marchés comme la médecine (amélioration des diagnostics), le monde de l’assurance (évaluation des risques) ou encore les fabricants (optimisation de la chaîne logistique).

Et John Chen de résumer : “Alors que les coûts de connectivité continuent de baisser et les technologies connectées deviennent omniprésentes, un nouveau marché émerge : l’Internet des objets“. Conforté dans sa stratégie de recentrage sur l’offre de services aux entreprises pour faire oublier l’échec des smartphones et des tablettes, le principal dirigeant de BlackBerry ajoute : “Les milliards de connexions, générant des milliards de transactions et des exaoctets de données par jour, nécessiteront des plates-formes dédiées capables de fonctionner en toute sécurité à l’échelle mondiale.

Les entreprises intéressées par le Projet Ion pourront, comme le note Silicon.fr, accéder à une version bêta en s’inscrivant sur une page Web dédiée.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous du Bluetooth ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur