Bouygues Telecom : pourquoi Martin Bouygues a dit non à Patrick Drahi

EntrepriseFusions-acquisitionsOpérateursRéseaux
martin-bouygues-bouygues-telecom-rejet-offre-patrick-drahi
0 0

« Une entreprise n’est pas une marchandise comme une autre ». Sur RTL, le patron du groupe Bouygues précise pourquoi il a repoussé l’offre de Numericable-SFR.

Martin Bouygues justifie la position de son groupe après avoir refusé l’offre de Patrick Drahi (qui contrôle Altice, la maison-mère de Numericable-SFR) visant à prendre le contrôle de Bouygues Telecom pour dix milliards d’euros.

Hier soir, le conseil d’administration du groupe Bouygues, qui a duré deux heures, a rejeté cette proposition. 

« Une entreprise, ce n’est pas une marchandise comme une autre. Tout n’est pas à vendre », déclare Martin Bouygues, invité ce matin sur RTL.

« Les autorités de concurrence surveillent le marché télécoms français. En cas de concentration avec le passage de quatre à trois opérateurs, elles auraient leur mot à dire en imposant des remèdes », commente le P-DG du groupe Bouygues.

« Comment monter un financement sérieux tout en assumant tous les remèdes », s’interroge-t-il en faisant référence au montage financier de Patrick Drahi pour acquérir la filiale télécoms du groupe Bouygues.

Il revient sur la coordination des offres entre Numericable-SFR et Iliad-Free autour de Bouygues Telecom. « Je suis étonné de voir que Mr Drahi et Mr Niel se sont mis bras dessus bras dessous dans cette affaire. »

Martin Bouygues a également évoqué le « travail colossal de restructuration » de Bouygues Telecom dans un secteur en crise depuis 4 ans.

« L’arrivée de Free [Mobile] n’est pas la cause en soi mais ce sont des problèmes de régulation qui ont créé ce grave désordre avec 50 000 emplois détruits », commente Martin Bouygues.

Le patron de Bouygues assure que « quatre opérateurs sur le marché français, c’est pas de trop si la régulation est équitable ».

Il assure que sa filiale télécoms est reparti sur une bonne dynamique de conquête client à la fois dans le mobile et le fixe.

« On a les coûts les plus bas dans le mobile du marché et on dispose du 2ème réseau de France notamment avec des offres 4G qui rencontrent un immense succès ».

Bouygues Telecom serait également « l’opérateur qui a la plus grosse consommation data 4G en Europe en raison de la qualité de nos offres et nos promotions », selon les propos de Martin Bouygues sur RTL.

Dans un communiqué diffusé hier soir, le conseil d’administration de Bouygues a considéré que l’offre de Patrick Drahi présentait « un risque d’exécution important ».

« Aucune réponse pleinement satisfaisante n’est apportée par Altice sur  ce sujet essentiel qui serait étudié en détail par l’Autorité de la concurrence », considère le groupe Bouygues.

L’accent était également mis sur « les conséquences d’une consolidation du marché sur l’emploi ainsi qu’aux risques sociaux nécessairement liés à une telle opération ».


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur