Cartographie : Nokia Here trace sa route sur iOS

Avec la disparition de Google Maps et les ratés d’Apple Plans, un boulevard s’était ouvert sur l’iPhone et l’iPad. Nokia l’a emprunté avec son service de cartographie Here.

nokia_here_ios

Nokia n’a pas tardé à porter son outil de cartographie Here sur iPhone et iPad (iOS 4.3 et versions ultérieures).

En difficulté sur son segment de prédilection historique (les téléphones mobiles), le groupe télécoms finlandais a amorcé un virage vers les solutions logicielles.

Ses espoirs reposent en partie sur cet écosystème Here, désormais décliné sur les terminaux mobiles de « la marque à la Pomme ».

Aux dépens d’Android, c’est bien iOS qui ouvre le bal : avec la disparition du client Google Maps et le lancement bafoué d’Apple Plans, il s’est ouvert, sur l’iPhone et l’iPad, un boulevard qui a motivé cet ordre de priorité.

Dans l’absolu, Here n’est autre que la nouvelle appelle appellation de Nokia Maps, solution déjà implémentée sur les Windows Phone de la gamme Lumia et délivrée via le Web, sur une interface Java.

Mais si le socle technologique reste de mise (base de données de Navteq, infos trafic, recommandations locales, analyse en temps réel), l’application mobile s’enrichit des nombreuses fonctionnalités qu’avait laissé miroiter Stephen Elop.

TechCrunch note que la synthèse vocale se limite aux itinéraires piétons, mais salue tout particulièrement la modélisation des transports en commun, idéalement superposés aux cartes.

Nokia a surtout travaillé sur la dimension prédictive du service : il est possible d’échelonner des prévisions de trajet sur plusieurs jours, en prenant en compte des paramètres locaux comme les conditions de circulation, les travaux ou la météo.

Un mode hors ligne est également au rendez-vous (attentions à l’espace disque occupé sur les smartphones et les tablettes). Il s’allie à un système de favoris (appelés « Collections ») qui permet de sauver dans le cloud une sélection de points d’intérêt.

Une fonctionnalité de visualisation en 3D apparentée à Google Street View devrait également voir le jour à court terme, des suites du rachat d’Earthmine, une jeune pousse américaine qui fournit notamment ses solutions à Mappy (groupe PagesJaunes).

Il est également question d’un partenariat avec la fondation Mozilla, rapprochement qui devrait aboutir, à l’horizon 2013, à une intégration de Here au sein de Firefox OS.

Très certainement associé à la géolocalisation, le traçage des utilisateurs pourrait bientôt donner lieu à la diffusion de publicité ciblée, lorsque Nokia aura atteint une masse critique. Des partenariats sont d’ailleurs d’ores et déjà montés avec voyagistes et chaînes hôtelières.

Crédit image : Harvepino – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Cartographie : Nokia Here trace sa route sur iOS

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

16:05:57