CES 2016 : le cloud appliqué à la voiture connectée

Big dataCloudData-stockage
here-ces-2016
2 5

HERE (ex-Nokia) lance sa plate-forme cloud HD Live Map, positionnée comme un complément aux capteurs électroniques dans les véhicules connectés.

Dans quelle mesure les systèmes de cartographie et de navigation peuvent-ils être associés aux capteurs électroniques pour améliorer le confort et la sécurité dans les véhicules connectés ?

Cette problématique, HERE l’aborde avec l’offre HD Live Map, officiellement lancée dans le cadre du CES 2016.

L’ex-filiale de Nokia (revendue à un groupement de constructeurs automobiles allemands) se dit « prête à commercialiser », en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, cette plate-forme cloud positionnée comme le centre névralgique d’un réseau mondial destiné à améliorer à la fois l’assistance aux conducteurs et le pilotage automatique.

Le principal enjeu consiste à renverser le paradigme actuel qui veut que les cartes soient une abstraction de la réalité, l’humain n’ayant ni l’utilité, ni les capacités de connaître une route au centimètre près. Avec les machines, c’est différent : toute information est bonne à prendre, aussi longtemps qu’elle est collectée, analysée et diffusée efficacement.

Pour alimenter HD Live Map, HERE a d’abord réalisé des prises de vue en 3D avec « une précision de l’ordre de 10 à 20 centimètres » grâce à des véhicules équipés de lidars.

Une base aujourd’hui enrichie avec des données anonymisées remontées depuis certains modèles d’automobiles des groupes Audi, BMW et Daimler – ceux-là même qui ont mis un peu moins de 3 milliards de dollars sur la table pour s’emparer de HERE.

Ces données agrégées « en temps réel » peuvent être temporaires (trafic, accidents…), mais aussi plus « persistantes », avec par exemple un nouveau panneau de signalisation ou un changement de marquage au sol.

Lorsque plusieurs véhicules font remonter une même information contradictoire par rapport à celle stockée dans HD Live Map, la plate-forme est « corrigée » et la mise à jour, diffusée vers tous les véhicules qui y sont connectés.

En juin dernier, HERE avait publié, sous licence Creative Commons, une spécification d’interface destinée à accompagner la standardisation des mécanismes de transfert des données entre les capteurs des différents véhicules et le cloud.

Plusieurs constructeurs se sont joints à la démarche avec un objectif : faire en sorte que les conducteurs prennent progressivement confiance dans les décisions que réalise leur voiture, d’un abaissement de la vitesse à une rectification de la trajectoire dans un virage.

Crédit photo : underworld – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur