Communications unifiées : effervescence autour de Skype for Business

AccessoiresPoste de travail
skype-business-videoconference

De Logitech à Polycom, les fournisseurs d’équipements de visioconférence axent leur communication sur des produits certifiés “Skype for Business”.

L’Internet des objets avec Azure IoT, la productivité avec Office 2016, les outils décisionnels avec Power BI, la gestion de la relation client avec Dynamics CRM : Microsoft a ratissé large dans le cadre de sa Convergence 2015, organisée à l’intention des décideurs métiers et IT.

La firme a également abordé le volet des communications unifiées en annonçant que le client et le serveur Lync d’Office 365 basculeraient dès le mois d’avril sur Skype for Business. Cette offre associera l’interface familière de l’actuel Skype aux fonctionnalités avancées de Lync pour l’entreprise, notamment en matière de sécurité.

Depuis le lancement, ce lundi, de Skype for Business en bêta publique, les fournisseurs d’équipements de visioconférence multiplient les annonces pour mettre en avant la compatibilité de leurs produits respectifs avec cette nouvelle solution logicielle.

Illustration chez Polycom, qui fait valoir le “prolongement de [son] partenariat avec Microsoft” à travers la série RoundTable 100, destinée aux petites salles de réunion, contrôlable par smartphone et qui fera ses débuts commerciaux dans le courant de l’été avec un ticket d’entrée autour de 1000 dollars.

La certification “Skype for Business” garantit que les fonctionnalités implémentées au sein du produit (réglage de la qualité de l’image, zoom, technologies d’encodage des flux, etc.) seront pleinement prises en charge… comme elles le sont d’ailleurs déjà avec Lync pour une quarantaine de dispositifs Polycom, dont le système de salle CX8000 et les systèmes de visioconférence unifiée CX5100 / CX5500, qui rejoignent la gamme RoundTable.

A l’instar de Polycom, Logitech communique sur la certification “Skype for Business”, dont bénéficient l’ensemble des produits de la gamme ConferenceCam. Un attribut qui a son importance, l’architecture de Skype n’étant pas la même que celle de Lync, tout particulièrement au niveau de la gestion des plugins.

Microsoft n’a pas encore approfondi la question des synergies qui seront établies entre les deux offres avec Skype for Business. D’après les quelques éléments fournis – ou exfiltrés – jusqu’alors, on constate que l’interface reprend les couleurs de Skype, avec de nouvelle icônes pour les contacts, l’historique et le téléphone.

L’expert Windows Matt Landis note également le centrage des boutons de contrôle lors des communications voix/vidéo, la possibilité de transférer des appels en un clic et la disponibilité d’un gestionnaire “flottant” (superposé à la fenêtre principale) pour couper le son, raccrocher ou encore contrôler la durée d’une communication.

Microsoft prévoit aussi d’intégrer, d’ici à la fin de l’année, un support complet de la technologie fédératrice WebRTC, laquelle apporte une prise en charge de la voix et de la vidéo directement au sein des navigateurs Web, sans plugin.

Crédit illustration : lucadp – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur