Crowdfunding : Anaxago finance Le Bon Côté des Choses

EntrepriseStart-up
le-bon-cote-des-choses-levee-fonds-anaxago

La start-up savoyarde Le Bon Côté des Choses, qui édite un comparateur de listes de courses multicanal, a levé 338 607 euros sur la plate-forme de financement participatif Anaxago.

Une nouvelle levée de fonds vient d’être bouclée sur la plate-forme française de financement participatif Anaxago* : Le Bon Côté des Choses, qui édite un comparateur de listes de courses multicanal, a obtenu près de 340 000 euros auprès d’une trentaine d’investisseurs.

La start-up savoyarde – elle est basée au Bourget-du-Lac – avait déjà finalisé, en 2011, un premier tour de table avec le concours de cinq partenaires. Elle avait successivement obtenu une enveloppe de 300 000 euros de la part d’Oséo, 80 000 euros auprès d’INPG Enterprise SA (filiale et structure commerciale du groupe Grenoble INP), 50 000 euros sous la forme d’un prêt bancaire garanti par l’Adises, 45 000 euros de la Région Rhône-Alpes et 35 000 euros en tant que lauréate du Réseau Entreprendre Savoie.

Cette nouvelle levée de fonds par la voie du crowdfunding porte à plus de 800 000 euros le total des sommes injectées dans la société depuis sa prise d’exercice en 2011, sous la houlette de Rémy Amouroux (cofondateur de Kelkoo), d’Anne-Laure Bringout et de Thierry Ferrandiz. Les travaux amorcés en 2009 par les trois associés ont abouti au lancement, début 2013, de l’outil Social Shopping List Optimizer, qui offre au consommateur la possibilité d’enregistrer en ligne sa liste de courses et de l’affiner avec des critères spécifiques. Outre les cartes de fidélité, on peut citer les préférences alimentaires, les obligations de santé et les contraintes d’organisation logistique.

Si l’objectif principal reste de trouver les meilleurs prix, le service se distingue par sa dimension multicanal : il intègre les magasins de proximité, les drives et les services de livraison à domicile de onze enseignes : Auchan, Carrefour, Casino, Cora, E.Leclerc, Houra.fr, Intermarché, Match, Monoprix, Simply et U.

Lancé voici tout juste un an, ce comparateur compte aujourd’hui 50 000 utilisateurs actifs par mois. Lié à des applications mobiles pour iOS (version 1.1.2) et Android (2.0.1), il s’est révélé des usages auprès des entreprises, en tant qu’outil de veille concurrentielle. C’est cette offre commerciale, génératrice de valeur, que Le Bon Côté des Choses compte développer, via des solutions SaaS basées sur le big data.

le-bon-cote-des-choses-carte

bon-cote-des-choses

* Plate-forme de financement participatif dédiée aux start-up et PME innovantes, Anaxago a financé une douzaine de projets depuis septembre 2012. Elle a notamment servi de tremplin à buuyers.com : 150 000 euros levés en novembre 2013 par cette place de marché sociale destinée à faciliter l’échange de services entre particuliers et professionnels. Le principe repose sur une présélection de jeunes entreprises par la communauté, puis sur la possibilité, pour les futurs actionnaires, de dialoguer directement avec les équipes dirigeantes. Le ticket d’entrée est fixé à 1000 euros.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le crowdfunding ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur