Cyberdéfense : les Etats-Unis consolident leur arsenal

CyberDéfenseRégulationsSécurité
cyberdefense-etats-unis

L’armée américaine s’est donné pour objectif de former, d’ici 2017, plus de 4000 soldats spécialisés dans la cyberguerre.

En prévision des conflits électroniques à venir, la DARPA (“Defense Advanced Research Projects Agency”) se prépare à former un contingent de 4000 soldats aux techniques de la cyberguerre.

Cinquante militaires sont actuellement enrôlés dans un programme expérimental baptisé Service Academy Cyber Stakes. Le mouvement devrait s’accélérer par la suite, avec l’objectif de passer, d’ici 2017, le cap des 4000 “cyberfantassins”. Ces derniers seront initiés aux processus de rétro-ingénierie sur des applications ou documents, mais aussi à des méthodes permettant des trouver des failles dans des logiciels et de les exploiter.

Placés sous la tutelle d’experts de la sécurité et du hacking, ils devront également être en mesure d’analyser et d’anticiper le comportement des forces ennemies en matière de piratage informatique. La cryptographie au sens large sera également inscrite à leur programme. Amenés à intervenir en soutien des conflits traditionnels, ces soldats d’un nouveau genre seront probablement sollicités dans les guerres électroniques, pour agir en coulisse… avec un potentiel destructeur.

Comme le note Silicon.fr, un État aujourd’hui privé de ses moyens informatiques se retrouverait en effet littéralement catapulté au Moyen-Age. Il faut donc prendre au sérieux ce type de menaces. La France a d’ailleurs elle aussi adopté des mesures de renforcement des capacités de son armée, dans le cadre du Pacte Défense Cyber, doté d’un milliard d’euros via la loi de Programmation militaire.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de la CNIL ?

Crédit illustration : enciktepstudio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur