e-Commerce : Groupon passe en mode ideeli

Régulations
groupon-ideeli

Historiquement spécialisé dans la vente de services, Groupon étend son domaine d’activité en rachetant, pour 31 millions d’euros, l’Américain ideeli, qui organise des ventes flash de prêt-à-porter et d’accessoires de mode.

En quête d’un second souffle après une année 2013 marquée par le départ de son fondateur Andrew Mason, Groupon étend son univers de compétences au moyen d’une acquisition stratégique.

Pour 43 millions de dollars (environ 31 millions d’euros), le spécialiste des achats groupés met la main sur le portefeuille technologique et les talents d’ideeli. Basée à New York depuis sa prise d’exercice en juin 2007, cette société Internet organise, sur sa boutique en ligne, des ventes flash de prêt-à-porter et d’accessoires de mode. Son catalogue, qui vise essentiellement un public féminin avec plusieurs marques de référence, sera désormais commercialisé par l’intermédiaire de Groupon.

ideeli, qui limitait jusqu’alors l’étendue de ses ventes aux États-Unis, s’ouvrira peu à peu à l’international comme ses concurrents Gilt Groupe, HauteLook et Rue La La, tout en poursuivant son activité “indépendante”. Depuis ses débuts voici bientôt six ans, la société aurait levé, en cinq tours de table, plus de 100 millions de dollars auprès d’une brochette d’investisseurs privés (Kodiak Venture Partners, StarVest Partners, etc.) et avec le concours de Credit Suisse.

Malgré ses 6 millions de membres et “plus de 1000 partenaires”, elle n’est pas encore rentable sur sa dernière année fiscale : 115 millions de dollars de chiffre d’affaires, pour 30 millions de pertes. Pour autant, Groupon, désormais présent dans une cinquantaine de pays, entrevoit l’occasion de “se rapprocher des grandes marques du prêt-à-porter […] sur un segment très prisé des consommateurs“, comme le note son P-DG Eric Lefkofsky.

Finalisée le 13 janvier, cette acquisition n’a pas suscité l’effervescence des marchés. Ce lundi en fermeture de séance sur le NASDAQ, l’action Groupon s’affichait à 10,98 dollars (-5,02%). Coté en Bourse depuis novembre 2011, le spécialiste des bons plans locaux multiplie les opérations de croissance externe : pas moins d’une demi-douzaine en 2013, dont l’application Blink Booking, qui propose, en Europe, des réservations ciblées de chambres d’hôtel de dernière minute. Plus récemment, Groupon a jeté son dévolu sur le service coréen de coupons en ligne Ticket Monster, racheté pour 260 millions de dollars.

ideeli-pret-a-porter

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les solutions e-commerce ?

Crédit photo : Photographee.eu – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur