Elysée 2012 : Google Elections veut mobiliser les internautes

Marketing

La version française de la plate-forme Google Elections vient d’être lancée officiellement. Tous les articles, vidéos et contenus sociaux à portée politique y sont regroupés et triés avec l’aide de l’AFP (galerie photos).

Google Elections a été lancé hier en France par Jean-Marc Tasseto, Directeur général France de Google.

Déjà lancée au Sénégal, en Égypte et aux États-Unis, ce service regroupe toutes les informations et services fournies à travers les outils de Google et une sélections de dépêches AFP.

Nous ne créons pas de contenus, notre but est de construire des plates-formes que l’on met à la disposition des journalistes et des internautes” , explique Jean-Marc Tasseto.

Le manager rappelle que la France est le quatrième pays en termes audience dans le réseau Google.

Il espère que l’initiative sera un succès. Lancée à l’occasion de la primaire républicaine aux États-Unis, l’idée avait séduit 300 000 internautes en trois jours.

C’est Florian Maganza, un collaborateur de Google, qui a créé la version française.

Il a impliqué les candidats à l’élection présidentielle et l’AFP dans le projet.

Le tout sur les fameux  20% de temps de travail destinés à des projets “pro-personnels” qui sert de boîte à idées chez Google.

Le jeune homme passionné de politique et de technologie explique avoir voulu créer “une boite à outils pour permettre aux internautes de se saisir de ces enjeux, et de poursuivre le débat.”

En pratique, Google Elections rassemble les articles de presse, vidéos, et résultats sociaux ayant trait à la campagne :

Les articles sont classés grâce aux algorithmes de Google News, et sont organisés par candidat et par grands thèmes.

Ces thèmes ont été sélectionnées par l’Agence France Presse, partenaire de l’opération événementielle.

L’AFP va organiser un contenu éditorial, et va servir de filtre sur les vidéos. Ça donnera l’assurance aux internautes qu’ils trouveront des contenus pertinents“, assure Bernard Pellegrin, directeur adjoint de l’Information de l’AFP.

Comme chacun des 10 candidats possède une page Google+, un lien direct vers cette ressource est proposé aux internautes sur Google Elections.

Les vidéos de YouTube Elections 2012 – un service lancé il y a déjà plusieurs mois et ayant cumulé plus de 30 millions de vues – sont intégrées à cette page, de même que les chaînes YouTube des candidats.

Les tendances des recherches des internautes sur Google.fr (relevées par Google Trends) sur les noms des candidats et les thèmes de campagnes seront également bientôt  disponibles, pour montrer l’évolution de la curiosité et des préoccupations des internautes.

Enfin, après le premier tour, les résultats seront disponibles commune par commune sur Google Maps.

Après avoir présenté tous ces outils, la conférence de presse a laissé place à un débat sur le thème “Regards croisés : l’impact d’Internet sur les campagnes électorales“, en visioconférence par l’intermédiaire des vidéos bulles de Google+.

Petite galerie photos de l’évènement et du débat :

(la suite page 2)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur