Facebook Messenger : l’heure de vérité pour les SMS ?

Marketing
Facebook Messenger

Facebook Messenger arrive en France pour faire de l’ombre aux SMS. Toutefois, Facebook n’est plus seul sur le coup. La partie n’est pas encore gagnée.

Facebook Messenger, dont certains prétendent qu’il pourrait sonner le glas des SMS, est disponible sur l’App Store français. Le service se présente sous la forme d’une application gratuite et offre un accès restreint mais simplifié au module de discussion instantanée (chat) de Facebook.

Affirmer de ce concept qu’il représente l’avenir des textos relèverait sans doute, sinon de l’utopie, tout du moins de l’absurde.

Peut-être faut-il toutefois y escompter une petite révolution des canaux de communication, la messagerie synchrone se substituant pour partie à son équivalent traditionnel, le SMS.

Et les opérateurs télécoms de se voir contraints d’initier une convergence de leurs offres mobiles vers les SMS illimités.

Dénué d’innovations si ce n’est cette interface aux couleurs de son éditeur, ce client Facebook allégé reprend les principes du vénérable MSN Messenger et y adjoint des encarts de type Google Talk.

Sa version 1.5, téléchargeable sur l’Apple Store, se dote (enfin) de la prise en charge de la langue française. S’y adjoignent des fonctionnalités de listing des contacts et de notifications discrètes de réponse imminente.

Mais certains utilisateurs font d’ores et déjà remarquer que cette solution aux airs de déjà vu n’apporte guère de valeur ajoutée à l’application Facebook officielle, celle-ci même que l’iPad a, ceci dit en passant, toutes les peines du monde à ingérer.

Par ailleurs, les plus gros consommateurs de SMS n’auront pas attendu pour se tourner vers des outils tels que Whatsapp ou Ebuddy XMS, voire BlackBerry Messenger…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur