Faux positif : Microsoft supprime Chrome de 3000 ordinateurs

Cloud

Les logiciels antivirus de Microsoft ont émis un faux positif embarrassant : ils supprimaient automatiquement le navigateur Google Chrome.

Le 30 septembre, l’outil antivirus gratuit de Microsoft a identifié le navigateur Google Chrome comme un virus.

Il l’a bloqué ou supprimé des ordinateurs d’environ 3000 internautes.

Microsoft Security Essentials et Microsoft Forefront Endpoint Protection, les deux logiciels de sécurité de Redmond, prenaient Chrome pour le trojan Zbot, de la famille Zeus.

Ce faux positif lié à la mise à jour de la base de définition de virus a obligé les utilisateurs touchés à réinstaller le logiciel.

Dans certains cas, ils n’ont pas réussi à récupérer leurs favoris.

Microsoft a corrigé le problème avec la version 1.113.672.0 de ses signatures de virus.

Google a également publié en moins de 24 heures une nouvelle version de Chrome ne souffrant plus du faux positif, et tentant de réparer automatiquement les dégâts causés.

Notons que Google Chrome est le troisième navigateur le plus populaire derrière Internet Explorer de Microsoft et Firefox.

Surtout, c’est celui qui a la plus forte croissance.

Le fournisseur de solutions d’analyses du trafic Web StatCounter pense que le navigateur de Google atteindra la deuxième place d’ici la fin de l’année (le prestataire concurrent Net Application est moins catégorique, en pariant sur l’année prochaine).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur